Les énergies de décembre 2016

Proverbe du mois de décembre :

« Si un problème a une solution
S’inquiéter ne sert à rien
Si un problème n’a pas de solution,
ça ne sert à rien de s’inquiéter »

Je reviens vous parler des énergies de cette fin d’année 2016 parce que ça chahute pas mal émotionnellement en ce moment. Je vous vois arriver déconfis, fatigués, agacé par les répétitions auxquels vous êtes confrontés ou pour d’autres, émerveillés par la facilité et les cadeaux de la vie… C’est tout l’un ou tout l’autre …
Ce mois de décembre est un mois de réactivation des blessures pour nous faire avancer et surtout switcher et abandonner nos stratégies de défense de nos blessures qui nous protègent plus de manière pérenne du mal être et des personnes malveillantes à notre égard.

Alors voici les dernières précautions à prendre pour achever cette année au mieux, sans être ballottés ou plongés dans nos blessures encore et encore. Les ascenseurs émotionnels se sont accélérés au fur et à mesure de l’année, délicat à gérer émotionnellement à de nombreuses reprises pour tous, j’en suis sure.

Décembre 2016, dernière étape avant 2017

Ce mois de décembre 2016 est un concentré des 5 prochaines années. Mais rassurez-vous 2017 sera une avant-première de ce vers quoi nous pourrions nous diriger en conscience. Nous aurons l’occasion d’accueillir les cadeaux que la vie pourrait nous apporter si nous sommes dans notre vérité, pas celle de l’ego mais celle du cœur bien sûr.

Les secrets pour bien vivre 2017 :

Trouver sa famille de cœur, aller vers l’entraide, la simplicité, l’humilité, l’authenticité. Arriver à se mettre à nu, reconnaître ses erreurs, travailler à changer les choses, abandonner définitivement nos vieux réflexes de défense, pardonner aux autres, lâcher prise sur nos peurs, notre colère envers le système, les autres. Etre vrai, montrer notre fragilité aux êtres sensibles. S’éloigner des pervers et des manipulateurs qui ne souhaitent pas notre bien-être et qui agissent avec malveillance.

Arrêtons de nous mettre la rate au cours bouillon en décembre : « Je dois absolument faire ceci ou cela ». Le temps humain n’existe plus. Tout s’accélère pour que nous allions à l’essentiel. Si nous restons coincés avec nos anciennes programmations, nous allons être débordés. Je suis sure que vous l’avez déjà remarqué ces dernières semaines.

Alors sans moment de pause et de recul, en 2017 nous pourrions passer à côté du bonheur… Alors que c’est sans doute la première année « sympathique » de ces 5 dernières !

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Abandonnez sans peur !

En décembre, posez-vous et évacuez une bonne fois pour toute, vos griefs, vos doutes, vos peurs… « Ce sont nos envies qui dirigent notre vie, sinon ce sont nos peurs »…

En cas de déstabilisation, de peur, de grosses charges émotionnelles, arrêtez-vous et faites-vous plaisir. Il n’y a que votre détermination à être mieux qui vous aidera à sortir du gouffre.

Vous allez avoir l’occasion de craquer à maintes reprises pour évacuer ce trop-plein émotionnel et dans ce cas-là chaud devant !

Alors acceptez de vivre vos émotions, ne luttez pas, plus vous lutter et moins vous avancerez vite…

Je me suis fait un coup de colère dernièrement alors que je me préparais à une épreuve les yeux grands ouverts. Je savais ce sur quoi on allait appuyer chez moi. J’ai regardé faire un long moment. Je maitrisais, je restais calme un long moment. Puis la mauvaise foi et l’absence de conscience de l’autre m’a fait sortir de mes gongs. C’était violent et en même temps cela m’a aidé à évacuer comme jamais ce que j’avais à dire. Je me suis sentie bien immédiatement après cette crise et j’ai pu commencer à pardonner l’inconscience et l’inconséquence de l’autre.

En fait c’est cela qui se passe, ces états, nous les vivons non pas pour que les autres comprennent notre position, mais pour que nous prenions acte de ce que nous ne pouvons et ne voulons plus vivre. C’est nous-mêmes qui avons à nous convaincre de changer… C’est à nous de ressentir dans nos trippes que la coupe est pleine pour arrêter d’écoper, pour arrêter de croire à des chimères… Et ce mois de décembre nous pousse dans nos retranchements, nous met face à nos contradictions, à nos hésitations. Alors je suis sure que vous aussi êtes en train de revisiter vos blessures et de choisir de ne plus vous laisser happer par le drame des autres…

Toutes les attitudes qui font mal ressurgissent en ce moment. Nous les gérons avec facilité et conscience ou avec une dramatisation déconcertante, comme si l’Univers nous montrait à quel point ce travail sur nous, porte ses fruits ou s’il est tout simplement factice… C’est actuellement que nous pouvons faire le point sur le chemin parcouru.

Une conscience vigilante

Nous avons passé un cap en 2010, sans nous en apercevoir pour certains et pourtant, la vie nous pousse à aller vers l’authenticité, à lâcher nos vieux schémas d’ego inscrits depuis la nuit des temps dans la programmation de l’être humain. Notre théâtre en carton-pâte s’écroule petit à petit.

Soit nous avons mis en terre des racines profondes et nous nous sentons plantés à notre place, cette année 2016 renforce alors notre petit tronc qui commence à émerger du sol, soit nous nous accrochons encore à nos vieux repères, si nous avons peur de nous remettre en question, peur de perdre nos acquis,  le vent  nous décoiffe de plus en plus violemment 

Regardez autour de vous et vous aller vite faire la différence entre ceux qui restent dans l’ancien monde et ceux qui basculent vers le nouveau.

Se protéger

Attention à vos fréquentations. Observez les gens qui abusent, ceux qui nous manipulent même inconsciemment mais qui travaillent pour leur propre satisfaction, pour leur besoin de reconnaissance et non dans un but humaniste, collectif… 

Petit à petit vous allez sélectionner de plus en plus ceux que vous allez aider, ce vers qui vous avez envie d’aller. C’est simple nous distinguons de plus en plus ceux qui s’agitent, se plaignent des autres et critiquent sans vergogne et ceux qui demandent de l’aide réellement parce qu’ils veulent s’en sortir… Nous n’avons plus l’énergie ni le temps de nous occuper des râleurs, des insatisfaits, des pessimistes, des violents, des méchants, nous avons bien d’autres choses plus urgentes à gérer…

La bonne nouvelle

Rassurez-vous, si vous avez déjà pris les décisions, actez vos envies et projets et si vous avez l’impression d’être sur vos rails, tout roule. Attention tout de même, une émotion ou un événement peut encore surgir et vous tomber dessus. Restez malgré tout, les yeux grands ouverts dans une vigilance consciente.

2016 était là pour nous accompagner à lâcher le passé et non à bâtir notre futur

2016 était inscrit pour nous montrer ce que nous devions absolument lâcher et non pour installer nos projets. Bien sûr,  cela ne nous empêche pas de construire notre vie pro ou affective.

2017 est une nouvelle étape, les prémices du nouveau monde… Entrons dans cette nouvelle étape, neufs, allégés de nos schémas obsolètes.
Nous avons eu le temps ces dernières années d’être confrontés à nos paradigmes.
Nous avons mis aux oubliettes nos vieux vêtements usés dans lesquels nous avons grandis, nos habits de collégiens qui ont mal vieillis.
N’ayez pas peur de laisser tomber les principes, vos croyances, qui ne vous correspondent plus. Ouvrez les mains, la vie vous offre ce que vous lui demandez avec humilité, foi et justesse. N’allez pas trop vite. 2016 nous a aidé à trier nos vieux cartons, à garder le suc de nos expériences passées, 2017 nous élève vers les sommets de notre être.

La solution pour être heureux, pour évoluer en ces temps de Noël

Donnez de l’amour autour de vous, parler avec de l’amour dans les mots, agissez par amour. Posez-vous la question quand vous pensez, parlez agissez :

«  Est-ce dicté par l’amour ou la peur? »

L’amour est la solution. Nous cherchons des solutions depuis la nuit des temps, et si la solution était l’amour plutôt que la peur? Ça a l’air cul-cul quand on le dit comme cela. Essayez de parler avec gentillesse et douceur a quelqu’un d’énervé, quand vous regardez vous interlocuteur, pensez comme le dit Richard Gere par exemple:

« Je ne souhaite que ton bonheur »

Vous allez voir ensuite si vous allez réussir à en vouloir à qui que ce soit de ne pas vous écouter, de ne pas vous augmenter. Vous allez avoir la patience d’attendre. Vous allez développer la compassion, la présence, l’acceptation. Vous n’allez plus être anxieux face à celui qui ne fait rien pour aller mieux, vous allez lui laisser le temps d’avancer à son rythme avec détachement.

L’amour est un calmant surpuissant, le meilleur antidépresseur, le meilleur somnifère, le plus simple booster. L’amour est le meilleur médicament contre toutes les maladies, contre toutes les blessures émotionnelles, contre tous les traumatismes psychologiques, contre le mal.
L’amour est une baguette magique
L’amour produit des miracles. L’amour donne des ailes.
Ce qui nous fait mal, peur, qui nous déstabilise n’est jamais de l’amour. 
Choisissez l’amour pas la peur de le vivre.

Ce n’est pas le moment de flancher

Le combat entre l’ombre et la lumière est à son apogée. Il est important de donner de l’énergie d’amour à la lumière.
J’ai choisi l’amour.  Je suis le changement que je souhaite dans ce monde et vous?

22 thoughts on “Les énergies de décembre 2016

  1. C’est exactement ça ! J’ai eu un mal fou à comprendre l’énergie de l’année 2016 : tout était bloqué, rien n’avançait. C’était tout simplement pour m’amener à saturation et me faire clairement voir ce que je ne voulais plus. Mi-octobre, la Vie m’a mise en contact avec ma communauté de cœur (Vive Internet !) et je me sens enfin dans mes rails, ceux de mon âme, ceux de mon cœur. Ce n’est plus si difficile de lâcher, au contraire, j’ai tellement attendu que je suis prête et que j’accueille cela comme une bénédiction. L’égo, ce n’est vraiment que du vent, qu’une construction mentale. Nous sommes si grands et lumineux ! Je vous souhaite à chacun de trouver votre communauté de cœur, celle qui vous permettra de rayonner enfin qui vous êtes. Quelle joie !

  2. Effectivement, 2016 nous aura appris à prendre l’ascenceur émotionnel dans tous les sens, même sur les côtés. Pour ma part je suis tellement chahutée que je me retrouve au lit avec une petite grippe, pause salvatrice en cette fin d’année. Heureusement, l’amour triomphe de tout, comme tu nous le fais si bien comprendre Marie Laure.
    2017 : prends garde à toi, on arrive !

  3. J étais dans le énergie de décembre bienheureuse et la rupture avec mon ami m a plongé dans le rejet du père… Et fais resurgir peut et colère liés à beaucoup d injustice… Je suis essorée vidée fatiguée et oui quand ça va trop mal j essaie de prendre soin de moi et de me faire plaisir et surtout de garder le cap de mes bonnes résolutions…merci pour ce post?

  4. Super, pour plein de choses : les expériences essais manqués de cette année, oui c’est clair, et bonne nouvelle confortante pour la suite.
    Par contre, (comme je ne sais plus qui) je pense qu’il n’y a pas des gens méchants, mais seulement des gens malheureux.
    🙂
    Exprimer de la méchanceté et autres déréjouissances dans le genre, on peut tous le faire. Certains le font plus que d’autres certes. Etre malheureux ne devrait pas légitimer le fait de prendre, consciemment ou non, cette option là, mais seulement voilà, nous ne sommes pas des êtres parfaits. L’ombre et la lumière se combattent (aïe…) d’abord à l’intérieur de nous, malheureusement. Mais tout est possible. Une histoire de guérison-création, l’intégrité… intégration.
    Belle fin d’année en tout cas. Une bien jolie Venus brille dans le ciel en ce moment, si on ne veut pas la manquer, on peut !
    Merci pour vous partages

  5. Merci Marie Laure pour ce texte qui résume tout à fait cette fin d’année. Cela m’a permis de voir la progression au fur et à mesure. Tout se bloque quand je ne suis pas complètement moi, et s’ouvre dès que je lâche prise. c’est une belle leçon de compréhension.
    Joyeuses fêtes de fin d’année dans l’amour et le partage.

  6. Bonjour,
    Je ne sais quel vent d’hiver m’a poussé jusqu’à vous…. nous sommes le 20 décembre, l’actualité est toujours triste à lire, à voir…
    J’ai adoré vous lire ! Un message plein d’espoir et d’amour, mille mercis, je vais partager ma lecture !
    Namasté <3

  7. merci de ce message, mais pas simple non plus de l’appliquer
    1 an de souffrance cette année,… fin d’une histoire d’amour (à sens unique apparemment), une telle déchirure en moi – difficile de voir la lumière parfois. j’essaye pourtant, mais je n’arrive pas à comprendre toutes les leçons. merci en tout cas de votre message qui me fait remonter pas mal d’émotions.

  8. Je te présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année, santé surtout, sans elle on n’est pas grand chose et un peu d’écu pour l’entretenir. Bisous du vieux sorcier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *