Nos sens nous montrent le bons sens

no images were found

Ce matin, j’étais dans le métro pour venir travailler. Après ma journée trépidante de la veille à boucler mon nouveau site et mon cours d’aikido hier soir où on a travaillé à fond les cuisses, le réveil était dure ce matin!

En passant dans les couloirs du métro encore à moitié endormie, il y avait une musique à consonance balinaise. Des images de cette île merveilleuse sont immédiatement apparues dans mon esprit, ses paysages verdoyants, ce peuple souriant, ses plats épicés, ses rize field en cascade traversés en scooter… Je me suis mise à sourire toute seule au milieu des couloirs ternes du métro parisien. Petit à petit je m’approchais de cette musique envoûtante et je sentais une joie perceptible à travers les notes et la manière rythmique de jouer. En fait un homme était assis par terre tout sourire avec son instrument devant lui, il s’y donner à coeur joie. On voyait qu’il prenait plaisir à jouer. La musique n’était pas balinaise mais sans doute guadeloupéenne ou réunionnaise. Je me suis retrouvée en 2 seconde à St Martin dans un boubou.

Je m’éloignais dans un couloir face à lui toujours la banane aux lèvres et je me disais “Bonne énergie pour faire la manche, il a réussi en quelques minutes à réveiller ma joie encore ensommeillé de ce matin pluvieux. Il doit être en métropole depuis pas longtemps. ” Je continuais à grandes enjambés à parcourir ces couloirs interminables. Et je me suis dit “Tu aurais pu lui laisser un ou deux euros pour le soutenir… Oh je suis trop loin… Ce n’est pas grave, tu n’es pas en retard, tu peux revenir en arrière… Et je suis revenue. Tous les gens se sont arrêtés autour de moi et sont venus pour offrir aussi leur contribution à cette joie de vivre galopante. Je me suis éloignée, il jouait de plus belle et ma banane s’est agrandie encore.

Être heureux ne dépend pas de la taille de notre porte monnaie… Peut être plus de notre capacité à nous ouvrir à nos sens et à nous sentir vivant!

Ce matin cet homme a réussi à réveiller mes sens et à m’a aidée à revivre des émotions bien agréables en me communiquant sa joie de vivre.

J’ai bien commencé ma journée.

Nos sens nous éveillent à la vie, relions nous à notre corps…

19 commentaires sur “Nos sens nous montrent le bons sens

  1. Il est vrai qu’à paris il est difficile de maintenir ses sens en éveil, mais quand on prend le temps de ressentir alors c un epetite merveille de plaisirs 😉

  2. Il est vrai qu’à paris il est difficile de maintenir ses sens en éveil, mais quand on prend le temps de ressentir alors c’est une petite merveille de plaisirs 😉

  3. Lorsque j’ai lu votre publication d’aujourd’hui j’ai tout de suite pensé à une petite expérience social (présentation (PPS) en espagnol, désolé): https://docs.google.com/file/d/0B5gmZZ2RyAwVYmRhazVXX3ZLWFE/edit?usp=sharing

    Joshua Bell, reconnu violiniste international avait joué avec son Stradivarius (de 3,5 M$) les plus beaux morceaux de J.S.Bach pendant 45 minutes dans le métro à Washington. Environ 1000 personnes sont passés, mais seulement 7 se sont arretés pour écouter, et 20 avaient laissé une pièce. C’était plutôt les petites enfants qui voulaient écouter, mais aussitôt leurs mamans tiraient de leurs bras. Et à la fin de chaque morceaux… ne plus rien que du silence.

  4. Lorsque j’habitais à Paris, sur le chemin dans le métro (aussi) il y avait un groupe de violonistes (uniquement) qui jouaient tous les matins. Et tous les matins je m’arrêtais, souvent je tombais au moment où ils jouaient ce morceau et je le trouvais si beau. J’ai fini par acheter leur cd, que j’ai encore et que je réécoute avec plaisir, mais que ce morceau, il est un peu triste mais ça dépend comment on se place …le voici, celui-ci est plus rapide que celui que j’entendais, mais qu’il est beau…
    alors voilà, PARTAGE
    Belle journée

    http://www.youtube.com/watch?v=ovvxAkRk26o

  5. oh oui, c’est magnifique comme nos sens peuvent nous faire voyager, nous transporter ailleurs. Nous faire vivre et revivre. Quelque part, il y a un grain de magie, c’est super. Merci pour ton beau texte plein de joie qui m’a aussi fait voyager…

  6. Quand je suis perdue dans mes pensées et préoccupations , eh bien je ne suis plus là!
    Et je peux entamer la chanson de Johnny: “J’ai oublié de vivre..”.
    Merci Marie-Lore du rappel.
    Débrancher mon pilote automatique et re-sentir, c’est le meilleur accès à la beauté de la vie et à l’apprécier plutôt qu‘à la rêver.

    Ps : je ne connaissais pas l’expression à fond les cuisses, elle est top moumoute!!

      1. non, non, l’expression n’est pas de moi… je me référais à ce que TU as écris plus haut…
        Ce n’était pas pour me déplaire, il est vrai, c’est bien pour cela que je l’avais souligné et mise dans mes tablettes au cas où l’occasion se présenterait de l’utiliser…, pas facile à placer dans la conversation..!!!

  7. C’est tellement une évidence que j’en ai fait mon métier aussi, communiquer joie de vivre à ma manière et aider les gens à se relier à leurs corps. Merci de communiquer toi aussi là-dessus, on en a bien besoin dans notre monde 🙂

  8. quand on “clic” sur un lien des commentaires, celui-ci s’ouvre dans la fenêtre à la place de ton site… et recouvre ton site au lieu d’ouvrir une nouvelle fenêtre dans le navigateur…
    Françoise, marin d’eau douce.

  9. Merci pour cet article. S’ouvrir à ses sens et puis s’ouvrir aux autres aussi. C’est ce que j’entends derrière ce partage. Parce que finalement, partager cette musique avec lui et avec les autres passants, ça procure encore plus de plaisir et ça donne encore plus la banane ((-;

  10. Oups, je relis mon article et je me dis…flagrant délit de mental suraactif! )-;
    En fait, cet article tombe à point pour me rappeler de ne pas laisser mon mental monopoliser mon quotidien! Me rebrancher au plaisir d’écouter une belle musique, de manger un bon plat, d’écouter les oiseaux chanter.Et prendre le temps de le faire ici et maintenant. Ca met en joie, ça rend léger et heureux…et ça donne bien plus la pêche pour continuer sa journée que de speeder pour prendre la première rame de métro qui rentre dans la station ((-; Je l’oublie encore trop souvent, merci beaucoup pour ce rappel ((-;

  11. “Être heureux ne dépend pas de la taille de notre porte monnaie… Peut être plus de notre capacité à nous ouvrir à nos sens et à nous sentir vivant!”
    Ca c’est une pure citation. J’adore !

  12. J’ai pensé à toi hier car j’ai pris une grande décision en m’inspirant d’un de tes articles récents. J’ai écouté mon corps ! Face à 2 choix, à l’énoncé du dernier je me suis sentie détendue, heureuse, sereine, le ventre léger etc… Pas besoin d’approfondir, j’ai écouté my body et j’ai donné ma réponse selon lui !
    Et, la détente continue. Merci pour tes précieux conseils 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *