Vous êtes nés en 1966?

no images were found

Les natifs de l’année 1966

Je vais commencer ce challenge de parler de l’énergie des années de naissance par cette année 1966 à la demande spéciale de mon amoureux.

J’ai commencé à consulter en 1997. A partir de la fin de l’année 1999, j’ai été de nombreuses fois citée dans la presse et j’ai eu la chance de recevoir des centaines de nouvelles personnes à chaque nouvel article.

Je demande toujours en début de la consultation la date de naissance de la personne qui vient me consulter. A ma grande surprise, je recevais chaque mois entre 1999 et 2006, au moins une personne née en 1966. J’ai du me rendre à l’évidence que tous avaient des points communs, ou plutôt, bénéficiaient des mêmes aides et subissaient les mêmes intempéries et désagréments dans leur vie, vécus différemment pour chacun, mais la similitude était troublante. J’en arrivais même à me dire:

“Mon Dieu, les pauvres, je les plains heureusement que je ne suis pas née en 1966!”

Je commence mal, aïe… Bien sur, je ne parle pas de fatalité, entendez-le bien, je dirais plutôt “influences particulières pour être aidé à avancer et à réussir son incarnation.”

C’est comme pour l’astrologie, je raconte souvent que mon sentiment est qu’on a choisi le moment de s’incarner pour bénéficier des influences de chaque planète positionnée au dessus de nous à notre naissance. Là, c’est la même chose, on retire le bénéfice de l’énergie que dégage l’année pour vivre au mieux notre incarnation, pour être plus sur de réussir ce qu’on a choisi de vivre comme expérience pour se reprocher du nirvana…

Le message de leur âme:

Et bien pour moi, le messages que j’avais sans cesse pour les natifs de 1966, c’est qu’ils avaient bien décidé de régler leur “karma” dans cette vie pour être heureux.

Comme si leur âme s’était dit avant de s’incarner:

“Jusqu’à mes 45 ans, je nettoie et épure mon karma. Toutes les souffrances que j’ai fait endurer aux gens qui m’aimaient dans les autres vies, je vais le vivre pour bien comprendre leur ressenti, leur états intérieurs, leur peine et leur souffrance. J’ai envie de vivre l’amour, le vrai dans cette vie et c’est important que je comprenne et ressente le sentiment de n’être pas aimé. Confronté aux états émotionnels que cela va réveiller en moi, en comprenant un jour l impact néfaste de leur comportement, je pourrais les pardonner de leur inconscience pour cette vie d’aujourd’hui, me pardonner par la même occasion pour toutes ces vies passées et leur demander pardon un jour pour ce passé douloureux que je leur ai imposé par mon absence de conscience, de bienveillance ou d’amour tout simplement. Je pourrais alors aimé et être aimé en toute liberté et réparer mon karma. Je charge la mule dans ma première partie de vie pour être sur de comprendre et pouvoir vivre l’amour dans ma seconde partie de vie.”

Leur choix d’âme se répercute ainsi dans leur vie par exemple:

Les 66 sont confrontés depuis tout petit au rejet, à l’abandon, au mauvais traitement psychologique de la part de leur entourage proche, famille, (parents, enfants), amoureux, conjoint, compagnon de vie. La place de la mère et son influence est très importante. Les 66 ont besoin d’avoir à leur côté une image de femme forte, ou plutôt d’une vrai femme.

Ce sont des vrais ultra-sensibles tourmentés en permanence dans leur vie affective et amoureuse par une besoin très fort de vivre une vie affective dense. Ils sont en grande demande et besoin affectif. Ils se mettent malheureusement en dépendance de personnes qui sont incapables d’aimer avec profondeur, compassion et ouverture. Comme s’il se donnait en route la mission d’ouvrir le cœur de ces gens fermés à l’amour, de les réparer. Mais leur chemin n’est pas là!

Du coup, les 66 peuvent souffrir dès leur plus jeune âge d’un fort manque affectif, puisqu’ils attirent à eux des handicapés de l’amour. Ils ont même souvent eu des parents peu présents, peu aimants ou peu démonstratifs. Ils ont une conception forte de l’amour et c’est souvent eux-mêmes qui construisent ou entretiennent le lien d’amour avec les parents et plus encore avec la maman. Le besoin d’une femme vraie se traduit chez les hommes par une recherche de celle ci à travers leurs partenaires et chez les femmes à travers leur propre rôle de femme à l’allure forte.

Ils ont attiré en grandissant le même genre de personnages dénués de bienveillance spontanée ou d’attentions vraies. Ils donnent beaucoup et reçoivent peu. C’est leur drame pendant longtemps. Ils s’évertuent à croire que quelque chose va changer, mais rien de bouge. Et ils souffrent longtemps dans leur vie affective.

La réparation dans cette vie:

Leur âme a choisi pour bien comprendre la souffrance affective infligée aux personnes de leur entourage dans d’autres vies, de ressentir aujourd’hui le manque d’amour à travers leur vie. Leur âme les met dans une difficulté affective dès leur enfance. “Je serai mal aimé pendant toute ma moitié de vie. Et comme j’ai décidé de vivre l’amour dans cette vie, je serai rejeté par mes proches. Cette souffrance m’obligera à me poser et à prendre du recul pour comprendre et pardonner. Sinon je serai malheureux toute ma vie en restant dans des situations qui me brisent le cœur. Je comprendrais à force de souffrir que je peux choisir de vivre dans la douceur sans me torturer, sans être martyrisé et sans tourmenter les autres. J’irai alors vers des gens aimants.”

S’ils ne développent pas de la compassion envers les autres, s’ils n’abandonnent pas leur rôle de sauveur de l’amour et s’ils n’acceptent pas le manque de conscience de leur entourage (qui devient leur bourreau en ne les aimant pas vraiment), ils pourraient se sentir victime toute leur vie.

Mais la dose est tellement forte que tous les messages que j’ai reçu ne concernait que leur première moitié de vie surtout. La sagesse va arriver avec l’âge autour de leur 45 ans. A force de s’en prendre plein la tête et de ne pas être aimé ou mal aimé, ils finiront bien par aller chercher une autre famille de cœur plus proche de leur aspiration et comprendront la nécessité d’ouvrir  soi-même son cœur et de pardonner pour être heureux.

En résumé leur dépassement pour être heureux

Tout vient de leur envie de régler ce fameux karma précédent,” J’ai mal aimé avant, je veux me racheter.” Du coup ils sont excessifs, donnent trop, mal et peuvent s’enfermer longtemps dans une dépendance et une peur de l’abandon ou avoir l’impression d’être mal aimé. C’est souvent le cas.

Le natif de 1966 doit développer l’amour inconditionnelle vis à vis de lui-même avant tout. Il doit se pardonner et pardonner ceux qui le rejettent.

Pour se faire, prendre du recul, du temps pour soi, se chouchouter est indispensable, sinon, il se laisse emmener par ses tourments sans fin et souffre perpétuellement de manque d’amour. Il est sa propre source d’amour et son chemin est de se détacher de son besoin affectif pour apprendre à s’aimer lui-même, s’émanciper de sa famille pour vivre librement l’amour dans son coeur.

60 commentaires sur “Vous êtes nés en 1966?

  1. Je garde en mémoire l’existence de ce texte pour mon frère qui est un 66.
    J’adorerais lui envoyer mais je vais attendre bien sagement une ouverture, une possibilité, une opportunité de le faire. Lorsqu’il sera prêt 😉

      1. Oh oui, carrément.
        C’est exactement cela et c’est pourquoi je dois ronger mon frein face à cet hyper sensible …
        (que j’ai tant envie de voir heureux mais dont je dois respecter le chemin !)

  2. Oh lala, c’est tres fort tout ce que vous dites la ! Par contre je suis nee en 1972 et je me reconnais grandement dans ce que vous ecrivez. Y aurait il une similitude entre les 66 et 72 ? Merci pour votre travail, je prends vraiment plaisir a vous lire. Affectueusement. Patricia.

    1. Patricia, je comprends que vous puissiez penser cela… Je crois qu’on ne tombe jamais sur certaines choses par hasard… Les 66 sont relié au chiffre 12, l’année 72 au chiffre 9. Ce n’est pas pareil, peut-être que dans votre date de naissance vous êtes relié au chiffre 12?
      Bon week-end et à bientôt! :o)

        1. Ah j’adore ces questions!!! Je m’éclate en y répondant, je ne croyais pas que ces billets allaient susciter autant de questionnements, va falloir que je m’y mette sur ces années!! ;o)
          Tu es relié au chiffre 9 toi aussi mais au chiffre 6 aussi… Les 63 sont très sensibles à l’affectif et on un grand besoin d’amour aussi :o) mais ce n’est pas pareil… Ah j’ai hate d’écrire ces années avec toutes ces questions! Oh merci cela me donne la patate toutes ces personnes qui veulent comprendre leur fonctionnement, héritage et chemin d’âme!!!!….

  3. Bonjour,
    Votre article me parle beaucoup, je ne suis pas née en 1966 , mais en 1956, mais j’ai l’impression de vivre ce shéma de vie …..Tout me parle, c’est incroyable…..
    MERCI pour tout ce que vous faites
    Jacqueline

    1. Bonjour Jacqueline,
      je viens juste de répondre à Patricia qui me disait la même chose pour son année 72! L’énergie de l’année 56 est différence, oh je connais bien cette année aussi ;o)
      Les 56 sont hypersensibles certes, passionnée par les autres aussi mais passionnée aussi tout court pour la créativité, un sens artistique très développé, une sensation de responsabilité très forte aussi… C’est différent, une année qui va venir bientôt sur voyance-autrement, promis!
      Merci de votre com!

      1. Merci pour votre réponse, dans ma dâte de naissance ,je suis reliée au chiffre 8(contraction de 11121956), donc aucune correspondance avec le 12….Je ne comprends pas cette similitude, peut être y a t’il d’autres aspects à prendre en ligne de compte….
        Bonne soirée à bientôt.
        jacqueline

        1. Ah et bien si plus que jamais, votre mois de naissance est le 12 donc vous êtes carrément très marquée par ce qui a été écrit… Pour d’autres raisons et autrement mais bien sur que cela vous concerne!! ;o)

  4. super cette idée de l’énergie des années de naissance ! je me souviens que lors de notre premier échange téléphonique tu m’avais dit que les 1974 étaient des Terminator. J’en souris encore aujourd’hui et le nombre de fois où ça m’a reboosté.
    merci pour cet éclairage pour l’année 1966. une personne de mon entourage proche née en 66 semble ne pas entendre lorsqu’on lui dit sa violence psychologique parfois impitoyable, qu’elle inflige à ses proches. elle répond alors que c’est de leur faute. du coup, elle est détestée. Est il possible de faire évoluer les choses ou alors vaut-il mieux rester dans son coin pour éviter de se brûler les ailes (parce que c’est aussi un risque)? merci

    1. Ah oui les 74, les Terminators qui se relèvent toujours quoi qu’il arrive!! ;o) J’adore.

      Pour répondre à ta question, comprendre la personne est déjà un grand pas, saisir sa difficulté lié à l’amour peut t’aider à la pardonner aussi. Changer les autres est toujours un challenge difficile et irréalisable. On se change soi, c’est vrai et notre changement impacte sur notre entourage par écho. La pardonner ne pourra que l’aider. Et pardonner ne veut pas dire accepter de subir sans rien dire bien sur!

  5. Yes ! Te voilà lancée ! Il ne te reste plus que 80 en 70 années à écrire ! Merci d’avoir commencé par mon année de naissance. Je comprends bien cette énergie de l’année 1966. Quand j’ai des gens de cette année en consultation d’astrologie, je retrouve cet émotionnel très fort, cette fragilité et ce passif. J’ai essayé plusieurs fois de croiser astrologie et numérologie. ça ne marche pas, il n’y a pas de correspondance entre ces systèmes. En revanche j’ai toujours été scotché par tes analyses des années qui correspondent toujours aux gens que je connais de la même année. Pour moi la conclusion est :
    Les deux marchent, et je n’ai aucune idée de pourquoi.
    Je ne ferais pas le pont logique entre les deux, mais ce n’est pas grave, le monde est un immense champs d’expérience ou tout est possible.
    J’ai une demande, pourrait-on mettre on programme les 1970 prochainement ? Je les adore !!!

    1. Quand je parle avec une numérologue au départ, on est jamais d’accord mais plus on entre en profondeur et plus tout se rejoint…
      Les 70, je les vois rarement en consultations, excepté depuis deux ans… Oui oui c’est prévu…. Ils sont un peu feignant… dans l’âme… gros bosseur mais feignant quand même… chut…

  6. Je suis une 66 et je me retrouve un peu dans le portrait que tu en fais. Fort heureusement, j’ai eu une famille aimante (mais par contrecoup j’ai été beaucoup plus vulnérable dans toutes mes autres relations affectives, qu’elles soient amoureuses ou amicales, et là je retrouve bien tout ce que tu racontes). Et fort heureusement aussi, je n’ai pas eu à attendre l’âge de 45 ans pour apprendre à m’aimer et du coup trouver un amoureux qui me comble encore à présent. Le déclic s’est fait l’année de mes 40 ans (année personnelle 1 pour moi, il n’y a pas de hasard), et au cours des deux années suivantes tout s’est enchaîné plutôt logiquement

    1. (suite de mon commentaire) au cours des deux années suivantes (rencontre avec mon chéri puis naissance de notre enfant. Mais cela n’aurait pas eu lieu sans un vrai travail sur moi et mes attentes, et le changement radical que j’ai alors imprimé à ma vie, processus nécessaire que tu décris fort bien. Voilà pour mon petit témoignage 🙂

    2. Oh oui Florence fort heureusement tout ne se déclenche pas qu’à leur 45ème année!!!Les pauvres… Quand je voyais des 66 en consultations entre 2000 et 2006, j’étais peinée pour eux quand je leur annonçais que leur avenir proche affectif allait être encore difficile… Et que cela allait durer encore un peu. Je n’osais même pas leur dire que cela allait peut être durer encore 10 ans tellement c’était déjà dure pour eux déjà depuis longtemps. Leur besoin d’amour était tellement fort que leur discernement était très très faible. Le besoin dépassait leur réalité et leur illusion prenait le dessus. Maintenant, nous sommes tous différent et plus on commence un travail sur soi tôt et plus on dépasse tôt aussi nos vieux schémas… Le tout se joue dans la première partie de vie. Et merci de ton intervention parce que j’ai oublié de dire (oh lala…) que les 66 ont voulu régler leur karma en première partie de vie et se sont collés de gros dépassements sur l’affectif pour vivre heureux dans leur seconde partie de vie! Ah je suis contente qu’un 66 viennent s’exprimer cela me rebranche sur vous!
      Merci Florence!!

  7. Je suis ravie de lire ce post car il est éclairant et est vraiment interessant… Mais je n’ai pas vraiment vu de commentaires pour les 69.. Non, je ne veux pas entendre parler d’une année érotique..Ca va, ça va… Pour les natifs de 69 comme moi, que peux tu en dire?
    Moi c’est Béatrice de 69 ( en référence à Brigitte de 68…lol)

  8. C’est génial ces billets sur les années de naissance !!! J’ai hâte de lire celui de l’année 1980, vous m’aviez dit aussi en avoir eu beaucoup en consultations !!! Merci pour ces partages, j’adore vous lire !!!

    1. Oh lala la les 80!!! Oh oui c’est l’année je crois que j’ai le plus suivi depuis 15 ans presque!!! Vive les 80!! Je suis de 70 et je me trouvais déjà différente de ma génération quand j’avais 30 ans, mais les 80 quand je l’ai ai reçu… je me suis dit, waouhhhhh!!!!! quels chefs de fil!!
      Merci pour vos encouragements Adèle!

  9. Quelle joie de lire vos articles marie lore 🙂 et cette année là vit naître un ami qui correspond tout à fait au shéma de vie que vous racontez. Je l’ai connu jeune et pu voir sa progression affective qui a mis du temps a trouvé stabilité. Mais sa passion est toujours présente et son besoin d’agressivité aussi; Il le sait mais semble s’en accomoder sans trop de remise en question ; il est papa depuis un an alors peut-être que son enfant le fera évoluer en li apprenant à prendre du recul ;). Je me rappelle ma première consultation avec vous sur les 63 et leur hyper empathie.. là aussi je serias heureuse de vous lire comme toutes les années que vous allez poster!!! Merci pour votre site riche d’une très belle écriture, sincérité et d’une analyse fondée sur votre regard si humain , bonne nuit 🙂

  10. Née en 66, en lisant ce billet( à part ma famille qui est très aimante) je lis ” l histoire de ma vie”
    : avais je bien compris le sujet quand j ai choisi ce chemin? j en doute souvent, ou je devais souffrir d une conjonctivite aiguë :))))
    Effectivement aujourd’hui, beaucoup de choses se calment et les éclaircies arrivent enfin; je commence à récolter les fruits d un travail sur soi entamé il y a bien longtemps et comme tu le dis si bien heureusement que je ne savais pas que cela pouvait être ” si long”…
    Au contraire à chacune de nos rencontres tu as su trouver les mots pour me permettre de chercher encore et encore, d approfondir , d’avancer!
    Comme quoi il ne faut jamais désespérer , et aussi ” aide toi et le ciel t aidera” et Marie Lore t éclairera :)))

  11. Bonjour, très belle Marie Lore !
    Est-il possible que ton analyse s’adapte au 51 ? Car je m’y retrouve, mot après mot…. Aujourd’hui, je suis arrivée au port et j’ai même déjà embarqué vers ma nouvelle vie !
    Merci !

    1. A les 51 c’est encore autre chose, ils souffrent beaucoup depuis l’enfance c’est vrai vis a vis de l’affectif aussi, c’est une année dont j’aimerai beaucoup vous en parler aussi sur ce site… Vous verrez à chaque fois la différence dans les années. Ici il y a en plus une sorte de responsabilité plus forte envers la famille… Un rôle de pilier pour les 51…

  12. Bonjour Marie-Lore,
    qu’elle belle initiative,je m’inscris pour l’année 54!!! C’est vrai que je me retrouve dans l’année 66… Mais ne sommes-nous pas dans l’astrologie chinoise, ces deux années-là, des années cheval d’où certaines similitudes? Je rejoins ton sentiment que l’on choisi le moment de notre naissance avec les influences des astres pour nous faire progresser, enfin si on s’éveille à ce chemin.
    Merci pour ton inspiration.

    1. Ah et bien oui, les 54!! ah que des années que je vois en consultation souvent jusqu’à présent, c’est dingue!!! En même temps vous êtes tous des intuitifs hypersensibles et ouverts, normal qu’on se croise ;o)
      Beaucoup à dire aussi sur cette année là!!! Oh ça m’éclate, je vais y consacrer du temps, vive l’inspiration alors!

  13. Excellent, j’adore cette nouvelle rubrique!
    Je suis née en 71 mais je m’y reconnais aussi bien dans ce portrait que tu fais de l’année 66 : le manque d’amour, la dépendance, croire que cela va changer…et puis le besoin de changer pour aller vers d’autres personnes, d’autres choses. Et le besoin de pardonner, et de se pardonner. Mon dossier pile poil du moment.
    En lisant les commentaires, je crois que j’ai la réponse à cet écho particulier…j’ai le 12 en mois de naissance. Petite question? Ca change quelque chose d’avoir le 12 en jour de naissance, en mois de naissance ou en année de naissance?
    Hate de lire la suite! Bonne semaine à tous

    1. Ah voila une question intéressante, coquine!! Oui ce n’est pas la même chose, le 12 en mois de naissance dans sa signification demande à comprendre le besoin de se poser pour ne pas rester dans ses bouleversements émotionnels lié autant à l’affectif qu’au professionnel d’ailleurs… Le besoin de recul et de sagesse, grandir et quitter son état d’enfant pour trouver l’équilibre… Voili voilou en quelques mots… Wahouuu c’est un travail à plein temps que je me suis donné de parler des années!!! C’est fun!

  14. Mais c’est mon histoire que tu racontes ! Mon histoire avant 45 ans et mon évolution aujourd’hui ! Mais c’est bien sûr, je suis née en …1966 ! Et je me souviens d’une certaine consultation, en 2010, où j’étais encore engluée dans mes doutes et mes peurs, et où tu m’avais rassurée, me disant à quel point les choses deviendraient claires à un moment. Oui, aujourd’hui, je me sens bien dans cette nouvelle vie, et j’apprends peu à peu à prendre soin de moi et à m’aimer…Merci encore !!

    1. Ah oui je le vois bien sur ton blog et ça fait un bien fou quand je vois les 66 qui ont passé le cap! Vous avez souffert chers 66.
      Gros bisous à toi!

  15. Vraiment très intéressant ton explication de l’influence de l’année 66, qu’elle précision,

    comme je suis née en 68 je vais attendre de te voir parler des natifs de cette année-là, ça promet, et j’en suis curieuse et impatiente d’avance…!

  16. Moi je dis ils sont costauds ces petits 66 😉 oui le chemin se fait plus doux depuis les 45 ans. Mais tu dis encore un autre challenge pour la 2 ème partie? Affectif ? Juste le temps de souffler. Bon allons-y 🙂

  17. merci pour vos articles, j’ai plusieurs amies qui sont nées en 66 et elles ont été troublé par votre texte qui leur parle beaucoup. A la lecture plein de souvenirs et d’émotions sont remontées et elles vont pouvoir pardonner pour avancé. merci encore pour elles et j’espère bientôt pouvoir comprendre mon année 67.

  18. Suis troublée, suis née le 20 mai 1966, 2h10, j’ai vécu dans peur pour plein de raison, j’ai toujours bloquée sur le chiffre 6, en 1986, j’ai tout quitté, j’ai eu quatre filles, je suis une maman aimante, tellement aimante, et j’ai perdu une petite fille d’une maladie orpheline en 2006, le 6 septembre, l’année de mes 40 ans, je me bats avec cette amputation du coeur, je m’occupe d’enfants en soins palliatifs, et me dit que c’est un nouveau cycle de Vie, j’aime la Vie, ma souffrance s’est transformée en positif. La lumière au bout du Tunnel…Merci.

    1. Bonsoir Lisa,
      Contente d’avoir écrit ce texte pour tous les 66 qui le lisent et mes consultations avec les natifs de 166 des 3 derniers mois me confirment bien cette tendance à l’allégement, au changement d’énergie des 66!!!! OUf oui la lumière est là, elle devient de plus en plus éclatante!
      Crème à bronzer de rigueur bientôt pour les 66 ;o))

  19. Là, je m’incline devant tant de clarté. Il s’âgit bien de moi. Né le 30 mai 1966. Demain j’aurais 47 ans et depuis un mois, j’ai perdu celle que j’aimais… Je ne veux plus jamais vivre çà.

  20. je me suis complètement retrouvée ds vos paroles: abandon familiale amoureux etc … récemment en amitié 3 ans d amitié, et hop du jour au lendemain je ne sais pourquoi fini.J’ai toujours aidé les autres enfin je crois comme j ai pu, je me dispute jamais avec les gens finalement ça les dérange avec le recul que je pense toujours aux autres et peu à moi même.
    Beaucoup de solitude, de mal être, de déprime, d impression de mal aimé. J’ai un fils et j espère qu’il s en sortira mieux. j ai 47 ans le 30 juin je me dis que peut etre dans ce monde quelqu un m aimera sans m abandonner.
    Cricri

  21. MERCI, enfin une réponse à mon questionnement du moment, je suis sur la bonne voie et fière d’y arriver doucettement. Cela colle parfaitement.
    Encore MERCI

  22. Bonjour j’ai ete boulverser il me faut absolument vous en dire plus en mp.avez vous un mail a me communiquer. Ou facebook sur mon mail merci du coeur

  23. C est très fort!..mon amoureux est de fèvrier 66 et je ressens pleinement ce que vous ecrivez..c est hallucinant..
    Nous nous sommes rencontrès dans l annèe de ses 44 ans et j ai tout de suite senti ça chez lui mais j ai pas lachè car l amour que je ressentais pour lui etait le plus fort..il m a quittè en avril cette annèe car il sentait que je l aimais moins ( ce qui n etait pas la rèalitè ) et est revenu en septembre..depuis nous sommes a nouveau ensemble et je sens que ça peur de l abandon s est transformè et qu il est pret a vivre l amour..moi aussi d ailleurs cette separation m afait prendre conscience de la necessitè absolu de couper le lien avec ma mère,ma famille sans pour autant perdre leur amour..je suis de juin 78 et le texte sur les 77 d aujourd hui me va comme un gant…et rèsonne très fort en moi..
    Alors simplement merci..je suis heureuse d etre confortè dans mes intuitions et ressentis..
    Je vous souhaite pleins de bonheur et d amour avec votre homme 66!..bises du coeur..

  24. Pffff, je me remet de mes émotions!!!Mais please help me :(. j’ai pris note de votre mail cité plus haut, et me permettrai de vous y contacter. Vraiment vous êtes très forte!!!!M E R C I

  25. Bonjour je suis née en 1966 et quand je viens de lire vos propos j ai fais le rapprochement avec moi car en fait c est toute l histoire de ma vie aujourd’hui j ai 48 ans et a force de souffrance et de volonté la vraie moi vient enfin de naître je pense être sur la bonne voix même si ma vie n est pas encore top ce qui est beaucoup plus top pour le moment c est moi

    1. Bonjour cher 66, oui vous etes sorti d’affaire… Le plus dur est passé pour les 66
      Bon courage pour la suite! Merci de votre témoignage!

  26. Bonjour, aujourd’hui je tombe par hasard sur votre site. Je suis née en 1966. Je viens de passer quelques années douloureuses de remise en question, et je me rends compte aujourd’hui que la vie me punit en quelque sorte pour ce que j’ai infligé à plusieurs hommes qui ont croisé mon chemin. Par peur d’être seule et de l’abandon, je les ai attirés à tout prix dans ma vie, sans comprendre qu’ils ne me correspondaient pas, et lorsque je me rendis compte qu’ils n’étaient pas ce que j’avais rêvé, je les ai quittés. J’ai fait cela quatre fois! D’autres hommes qui ont brièvement croisé mon chemin sans partager ma vie m’ont rejetée, j’en ai énormément souffert, mais je leur suis reconnaissante aujourd’hui, car j’ai compris ce que cela signifie d’être quitté ou d’aimer sans réciprocité. J’oserais même affirmer qu’ils sont des ‘ex’ de mes anciennes vies revenus dans cette vie actuelle pour se venger ou me punir. Aujourd’hui, je vis à nouveau avec quelqu’un, et il s’agit à nouveau d’un mauvais choix par peur d’être seule, mais j’assume ce mauvais choix. Je persiste et tente d’obtenir satisfaction de mes besoins sans devoir le faire souffrir. J’ai récapitulé toute cette vie actuelle, je regrette amèrement et douloureusement ce que j’ai fait de toute cette triste première moitié de ma vie. Je suis si désolée pour ces hommes que j’ai fait souffrir en toute inconscience. et il est clair pour moi que je ne puis à nouveau fuir lâchement. Je ne veux plus que faire du bien autour de moi, pardonner et me pardonner et m’aimer moi-même. Ensuite, j’accepterai le destin que la vie me réserve à 48 ans. Sans angoisse. Mon karma doit être nettoyé, et je ne demande rien pour moi. Juste le salut et le pardon. Je ne mérite pas plus que cela.

  27. Je ne peux que témoigner de la justesse de ce résumé qui colle très bien à ma vie toute entière, même si j’ai du mal avec les généralités pour leur côté réducteur. Mais alors là chapeau car c’est exactement cela. Lorsque je relis ma vie, je ne sais même pas moi-même comment je ne suis pas morte de chagrin ou de maladie. Pour moi le début du virage a commencé à partir de mes 41 ans par une voix soufflée dans une église me disant “ouvres ton coeur”. A 48 ans ma 2ème partie de vie n’est pas totalement sereine mais j’ai fermé des portes depuis 2 ans et j’avance dans la confiance. J’ai aujourd’hui une vie plus spirituelle qui m’aide à prendre du recul sur le passé et me fait ressentir combien la joie d’aimer en moi est intacte. J’essaie désormais d’accepter le chemin parcouru et celui à venir, de m’aimer et de me pardonner, tout en continuant à aimer inconditionnellement ceux qui m’ont trahi ou me nient ( parfois c’est difficile, je chute mais le désir est là et je réessaie) …. Merci pour ce résumé qui consolide mon espérance de nouveaux printemps de plus en plus doux.

    1. Tout pour plaire pas de bol née en 1966 et un pur verseau! Je comprend enfin pourquoi ma vie est si chaotique et je me suis longtemps demandé ce que j’avais bien pu faire dans une vie antérieur pour mériter pareille punition, mauvais karma et le pire c’est que j’ai le chic de me mettre dans un sacré pétrin, bref 49 ans d’emmerdes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *