Le secret pour ne plus grossir

no images were found

La santé et le bon sens dans les régimes vantés par la presse fééminine?

Tous les magazines féminins 3 mois avant l’été… 12 semaines avant les plages, nous bombardent d’articles culpabilisants sur :

« Comment maigrir de 5 kilos en une nuit»  ou « Se modeler un corps de rêve en une semaine »…

Le but insufflé insidieusement par la presse féminine étant bien sur d’attraper dans nos filets de sirène, un beau marin au portefeuille musclé… A la rentrée, une fois capturé, nous pourrons oublier nos bonnes résolutions et attendre le printemps prochain pour perdre à nouveau ces rondeurs accumulées sur nos hanches de l’automne à l’hiver. La santé et le bon sens dans toute cette explosion médiatique printanière?

Partageons notre expérience du naturel

Alors je me suis dit qu’il fallait que je parle de l’alimentation sur mes sites, du poids, de la santé, de la forme, du bien-être, du sport, du repos, de la détente, des énergies, des maladies…

J’ai bien envie de vous parler de la puissance du corps et de la magie de cette magnifique machine extraordinaire avant de la jeter à la casse, de se plaindre de la vieillesse et de nos petits bobos qui nous empêchent de vivre. Le corps et la bonne santé sont au cœur de ma vie depuis mon enfance, il est temps de l’intégrer dans ma transmission.

Avec mon vécu, l’observation de vos vies depuis 15 ans en rendez-vous individuel, avec mes découvertes dans ma transmission des énergies et grâce aux relaxations que j’ai proposé ces 6 dernières années pour mieux gérer son stress et ses émotions, j’ai accompagné le mieux-être de dizaines de personnes en travaillant sur le corps à travers la relaxation, le repos, la détente, les massages, les retraites, la circulation des énergies… C’est vrai, j’ai choisi de faire plus l’expérience du corps que du cerveau… Le cerveau, tellement d’individus s’en charge que nous arrivons enfin à la conclusion que celui ci n’est peut-être pas le mieux placé pour nous guider…

L’alimentation, la base de la santé

Je m’intéresse à l’alimentation depuis mes 15 ans.

Je n’ai jamais été grosse ni maigre. Mon poids a bougé de 58 à 68 kilogrammes, entre les 1m69 de mes 15 ans et mon 1m72 aujourd’hui à 43 ans.

Mon poids idéal est de 62 kilos et depuis mes 20 ans j’oscille entre 61 et 68 kilogrammes avec une tendance à stagner à 64 kilos. Je ne me trouve pas grosse mais avec des rondeurs et j’avoue, je fais attention à mon poids, ma musculature, mon alimentation et ma santé depuis mes 15 ans.

Depuis 5 ans, je surveille en plus mon sommeil et j’ai développé intensément la relaxation.

J’ai toujours détesté prendre des médicaments depuis mon enfance. Je cachais les suppositoires et les médicaments sous mon matelas, enfant.

Depuis 2000 je me soigne majoritairement avec l’homéopathie, des huiles essentielles et des remèdes préventifs (acupuncture, alimentation naturelle plutôt non raffinée et bio, shiatsu, Qi-Gong, massage et Reiki.)

Je ne fais pas de régime, j’aime manger, je suis très gourmande, j’ai eu une tendance a la boulimie, j’ai même frisé l’anorexie, quelques années en arrière.

Mon père a toujours été mince en mangeant une tablette de chocolat par jour et ma mère une grosse tendance à l’embonpoint. Mes parents cultivaient des légumes dans leur jardin, mangeaient de la viande et buvaient un ou deux verres de vin à chaque repas.

Mon père est décédé suite aux conséquences de son Alzheimer après avoir eu une polyarthrite rhumatoïde et ma mère suite à un cancer du pancréas et du foie en quelques semaines.

Le déclenchement des maladies par une mauvaise gestion de l’alimentation

Je me suis intéressée d’autant plus à l’alimentation suite à leurs maladies.

Il y a 10 ans, j’ai suivi pendant 2 ans sur Paris, toutes les conférences de France Guillain et de nutritionnistes et diététiciens sur l’obésité dans un centre d’obésité infantile à Sanary-sur-mer. Je lis des livres sur la santé, la nutrition l’alimentation, la digestion, la naturopathie, la la diététiques, les messages du corps depuis mes 18 ans…

Le secret pour ne plus grossir

Au bout de 42 ans seulement, en accompagnant ma maman dans sa fin de vie, j’ai suivis une alimentation particulière qui m’a révélé la clé pour ne plus grossir et se sentir mieux dans sa peau.

En étant malade, maman ne mangeait plus les 5 dernières semaines parce que manger la faisait souffrir. Comme je voulais passer mon temps avec elle, je ne pensais même plus à me faire à manger pour moi toute seule. J’ai mangé pendant cette période le tiers environ de ma ration journalière habituelle. Maman elle, mangeait un centième de ce qu’elle mangeait jusqu’alors.

Sans se nourrir maman a vécu 5 semaines et moi en mangeant le tiers, j’ai perdu 5 kilogrammes pendant ce même temps.

Je me sentais en forme, je digérais 100 fois mieux, mon transit était génial, je n’avais plus de brulure d’estomac, de gonflement, de problème digestif. Je me sentais légère et en pleine forme comme à mes 15 ans. Je n’avais même pas de sensation de faim.

Là j’ai compris ce qui nous faisait tous grossir et qui différenciait les gros des minces,

c’était MANGER TROP. Pour ne plus grossir, il suffit de manger moins tout simplement.

 

13 commentaires sur “Le secret pour ne plus grossir

  1. Merci pour ce billet et cette transmission.
    Je suis de mon côté en train de potasser des bouquins sur l’alimentation des japonais et un des trucs que j’y ai pioché est qu’au Japon, les rations de nourriture sont servies dans de petits bols (et non pas dans des assiettes immenses comme aux USA par exemple). Depuis, j’essaye de me servir dans de petites assiettes (donc j’en mets moins, forcément) et je prends le temps de mastiquer longuement.
    Je n’ai pas vérifié si j’avais maigri car j’ai jeté ma balance lors de mon déménagement ^^, mais je me sens bien dans mon corps et dans mes vêtements.

    1. Oui c’est cool, on va transmettre de chouette chose sur l’alimentation!
      Régalons nous mais en nourrissant notre corps et non en le remplissant…
      Bisous!

  2. Oui, merci Marie Lore pour ce billet et cette franchise. ça paraît tellement évident… mais oui. Comme Florence, je me suis intéressée à d’autres modes d’alimentation, entre autres le japonais et j’avais vu un reportage où on suivait une famille japonaise dont la femme la plus âgée avouait ne jamais quitter la table repue, dans le sens “remplie” comme on le fait souvent dans nos cultures… Du coup, quand je mange je m’interroge différemment, je ne me demande pas si j’ai encore faim mai si j’ai “assez” et c’est également ce que je demande à mes enfants ; plus question de “tout finir” mais plutôt “as-tu assez mangé ? ” et ils se régulent à merveille, moi j’avoue, j’ai un peu plus de mal !

    1. Ce qui est évident est souvent ignoré… On parle de bio, de naturel, mais si on mange trop sans mastiquer…. Le corps en pâtira quand même… Ayons des réflexes simples pour commencer ou recommencer à s’éduquer sur l’alimentation! merci de ce partage Corinne!

  3. Cette note est une très bonne synthèse et un bon rappel de tout ce qui participe à une bonne santé du corps et de l’esprit., offert avec beaucoup de générosité…
    En ce qui me concerne je fais aussi une cure de détox de 15 jours a 3 semaines au printemps, à base d’huile essentielles pour éliminer les déchets, toxines et métaux lourd des organes: foie, rein, vésicule, intestins , cela permet de relancer la machine :)))
    Une de mes amies qui à suivi mon conseil au départ dans un but de détoxifier son organisme me disait que cela lui avait fait perdre quelques kilos récalcitrants!
    Je pense que cela s’explique probablement par le fait que cela améliore aussi la digestion, avant elle êtait souvent ballonée et gonflée!
    Comme dit Marie-Lore partageons notre expérience du naturel donc pour celles qui seraient intéressées déjà pour faire du bien à son corps pour le “désencrasser” ( et perdre un peu de poids peut être?) le site aroma zone a 2 dossiers très intéressants sur le sujet, faites votre choix entre ces 2 cures de détox aux huiles essentielles ( Aller sur la page d accueil, puis aller sur blog et regardez dans Aromathérapie familiale énergie du printemps, ou toujours sur la page d’accueil aller dans cure du printemps).

    1. Merci pour tes infos! Ce texte une intro et une base pour moi pour etre en forme et ne pas grossir… Si nous nous trouvons trop grosse demandons nous dèja si tout ce que nous entrons dans notre estomac a vraiment pour but de le nourrir… Bises de l’est ou il fait tres beau…

  4. Ca tombe à pic ce billet.
    Une nutritionniste m’a réconciliée avec la nourriture et m’a désintoxiqué des régimes il y a 7 ans. Nous avons fait un travail super où rien n’était interdit et tous les produits lights bannis. “Simplement”, elle a été la première à me dire : vous n’avez pas obligation de finir votre assiette. Encore moins si vous avez repéré un petit dessert qui vous tente. Elle m’a fait faire des exercices simples comme :
    – toujours composer une assiette avec des couleurs c’est à dire des légumes (les féculents ne sont bien sur pas banni)
    – essayer de toujours laisser quelque chose dans l’assiette. En faire un jeu, en choisissant ce qu’on va laisser dès le début du repas
    – s’amusez à finir son assiette la dernière quand je mange avec quelqu’un pour réapprendre à prendre mon temps et mastiquer
    Ces petits exercices ludiques m’ont beaucoup aidé et m’ont permis de reprendre une alimentation normale sans culpabiliser. Depuis cette période, je ne m’interdis plus rien. Par période, je mange trop c’est sur. je n’ai pas encore vraiment réussi à mettre en place un autre moyen de gérer mes émotions. mais maintenant je le sais et je me regarde faire avec plus de bienveillance
    Mon poids fluctue aussi, mais il ne fait plus un aussi grand yoyo qu’avant. Il se maintient (mais je peux pas dire à combien,je n’ai plus de balance. Un autre enseignement de cette nutritionniste : pas besoin de vous pesez tous les jours, vous le sentirez dans vos vêtements).

    1. Je vais en parler de plus en plus de l’alimentation…. Je crois que je vais basculer sur reiki-autrement.com d’ailleurs tout ça bientôt… Merci Thalie!

  5. C’est un bon message complémentaire à celui que j’ai reçu de manger des aliments qui se régénèrent, je pense qu’à terme je vais aller vers le retrait de la viande, j’ai tout un chemin à faire sur le sujet, c’est sur la route, reste à larguer encore une ou deux situations pesantes …
    L’idée d’une vaisselle plus petite est aussi une très bonne astuce, je savais pas que c’était japonais, mais quand j’y pense une amie m’avait transmise cette astuce il y a dix ans environ…c’est pas encore rentrer donc cool que je l’entende à nouveau.

    1. Une vaisselle plus plus petite? Genre se servir dans une petite assiette ou un bol? Yes….
      Bien sur rusons… avec une bonne interrogation quand on mange sur ce qu’on avale si c’est utile et nourrit sainement notre corps… C’est pas mal aussi pour se rendre compte… bises

      1. Il y a aussi le côté transmis qu’il faut finir son assiette, avec une vaisselle plus petite ( d’ailleurs une vaisselle japonaise c’est parfait pour celà) le message j’ai fini mon assiette, je suis rassasiée est présent..après le corps prend le relais

  6. Merci pour ce billet !
    Effectivement, il faut manger moins Marie-Lore, mais je me souviens que lors d’une consultation, tu m’avais dit : “Attention avec qui tu manges”…
    Cela aussi est important, c’est idée de choisir avec qui manger, comment manger, dans quelles circonstances…
    Durant des années, j’ai multiplié régimes et autres sans résultats efficaces.
    Aujourd’hui, je prends davantage soin de moi.
    J’ai fait de moi, ma priorité (clin d’oeil à Flo : cette phrase ne me quitte plus).
    J’ai donc perdu du poids juste en étant heureuse de vivre !
    Par conséquent, l’alimentation revient à sa fonction première : alimenter le corps.
    Je panse donc mes bobos autrement.
    C’est vraiment génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *