Vivre l’instant présent, facile à dire!

no images were found

Jouir de l’instant présent

Comment jouir de l’instant présent quand on est préoccupé par un milliard de petits soucis:

“Aller chercher les enfants à l’école, Passer chez le teinturier, Retenir une location pour les vacances, Faire les courses pour toutes notre petite famille?”

Comment se contenter d’apprécier ce que nous sommes entrain de faire ?

Comment vivre l’instant présent ?

En cherchant comment trouver du plaisir dans notre quotidien. En remettant en question notre manière de faire… En changeant notre regard sur notre quotidien. En se disant responsable de notre présent et de notre manière de regarder notre vie.

Quand on s’ennuie, si on se demandait plus souvent ce que l’on aimerait bien faire maintenant. Si on déteste notre travail, demandons nous ce que nous aimerions faire à la place…

S’écouter penser

Se rendre compte qu’on pense toujours à demain…

Que va-t-il se passer dans 6 mois ?

Est-ce que mon banquier va m’accorder mon prêt quand j’irai le voir ?

Est-ce que je vais réussir mes examens ?

Est-ce que mon boss va accepter ma mutation à la rentrée ?

On espère toujours un meilleur lendemain.

Le lendemain se construit aujourd’hui.

Pour être serein pour notre avenir, nous avons besoin de nous sentir confiant aujourd’hui dans ce que nous entreprenons pour nous et avec nous.

Si nous sommes heureux maintenant et contents de se que nous entreprenons en amour ou dans notre travail, nous nous sentirons en paix en pensant à notre futur.

Mettre une conscience sur son présent

Suis-je entrain de penser à maintenant ?

Suis-je concentrée sur ce que je suis entrain de faire ?

Suis-je entrain de penser à demain?  Est-ce que ce que j’entreprends va-t-il se réaliser ou se construire ?

Ai-je des doutes sur la concrétisation de mes projets ?

Alors je me rends compte que j’anticipe négativement sur quelque chose qui n’existe pas encore dont je n’ai aucune assurance sur la réalisation ou non réalisation.

Que puis-je changer maintenant ?

Et si demain était le résultat de mon présent?

Et si nous nous posions cette question là maintenant :

Qu’ai-je fait aujourd’hui pour que je sois heureux de mon lendemain ?

Si je suis en paix maintenant, je sentirai que je serai en paix demain et après demain.

Alors prenons le temps de nous demander, si notre futur est identique à notre présent:

“Ce que nous faisons maintenant, le ferions-nous toute notre vie ?”

Et si nous ne pouvons pas changer notre présent?

Et si je devais me contenter de mon présent, parce que aujourd’hui, je suis incapable de croire que je puisse faire autrement?

“Comment pourrais-je transformer mon regard sur ce présent pour qu’il me plaise? “

13 commentaires sur “Vivre l’instant présent, facile à dire!

  1. C’est exactement la bonne question. Tout le monde parle de vivre l’instant présent comme d’une magie, alors qu’il s’agit d’une pratique qui consiste d’abord à accepter les conditions de vie de notre présent.
    La bonne question est bien celle là “comment vivre avec l’impossibilité de changer ce qui est”. Je tombe malade, je perds mon job, je rate un examen, mon banquier me refuse un crédit, mon plan vacances tombe à l’eau, il fait froid, il pleut, ma copine boude ou ne veut plus faire de câlin, mon chien est vieux et va me quitter, il n’y a plus de M&M’s au distributeur, mon ordi plante avec et mon travail vient de s’évanouir, je crève un pneu, le voisin fait du bruit, le métro est bondé, mon voisin de siège sens la charogne, la secrétaire est toujours aussi désagréable, y a rien à la TV…
    C’est la réalité de mille moments présents. On ne peut pas faire comme s’il n’existaient pas. On peut juste accepter que cela soit ainsi, être bien avec, en paix et agir dans le sens qui nous convient le mieux.

  2. Je ne sais plus qui disait: je vis chaque jour comme si c’etait le dernier, je crois qu’il avait tout compris!…
    Bonne journee…….

    1. Oui si en se réveillant un matin, on se disait: “aujourd’hui est le dernier jour”… On vivrait ce jour complètement différemment, c’est certain! Merci Mamy Jo!

  3. Bonjour,

    C’est ce que j’ai lu récemment (Eckart Tolle et Krishnamurti en parlent) ; et je suis tout à fait d’accord avec eux mais à vrai dire c’est difficile, mon métier me demande d’anticiper sans cesse, et j’ai l’impression que cela est devenu un trait de ma personnalité ; j’ai du mal…..
    Je suis d’accord avec Tristan plus haut qu’il faut accepter , entre le savoir et comment faire il y a un grand pas. Je sais mais je ne sais pas comment faire…..Bonne après-midi

  4. Voici entre autre ce qu’il disait :

    Le cœur des enseignements de Krishnamurti est contenu dans la déclaration qu’il fit en 1929, lorsqu’il dit :

    « La vérité est un pays sans chemin. L’homme ne peut l’atteindre par le biais d’aucune organisation, d’aucun credo, d’aucun dogme, d’aucun prêtre, d’aucun rituel, ni par le biais d’aucune connaissance philosophique ou d’aucune technique psychologique.
    Il doit la découvrir dans le miroir de la relation, dans la compréhension des contenus de son propre esprit, par l’observation et non pas par l’analyse intellectuelle ou la dissection introspective.
    L’homme a bâti en lui-même des images comme une barrière de sécurité, sécurité religieuse, sécurité politique, sécurité personnelle. Elles se manifestent sous la forme de symboles, d’opinions, de croyances.
    Le fardeau de ces images domine la pensée de l’homme, ses relations et sa vie quotidienne. Ces images sont les causes de nos problèmes car elles divisent les hommes entre eux. Sa perception de la vie est façonnée par les concepts déjà présents dans son esprit Le contenu de sa conscience est toute son existence. Ce contenu est commun à toute l’humanité. L’individualité est le nom, l’apparence et la culture superficielle qu’on acquiert par la tradition et par le milieu. La singularité de l’homme ne réside pas dans ce qui est superficiel, mais dans le fait de pleinement se libérer du contenu de sa conscience, qui est commun à tout le genre humain. Donc, l’homme n’est pas un individu. »

    COMPLÈTEMENT D’ACCORD MAIS PAS FACILE…..

    1. Krishnamurti!!! Merci aussi de le citer! Quelle profondeur sur ce site, j’adore! Merci à vous.. Je vais poster un autre texte sur vivre l’instant! :o)

  5. Ah quelle question !
    J’ai le fameux livre de Eckart Tolle depuis l’été dernier, et il me tombe régulièrement des mains tellement il a de choses à m’apprendre et tellement je résiste ! 🙂
    En lisant Tristan, je me rends compte que j’ai trouvé une réponse ou d’une moins un out de réponse devant l'”impondérable” et qq fois, l’intolérable. Je garde ne tête que rien n’arrive par hasard, que tout expérience a qq chose à m’apporter et que je sors grandie de tout ce qui arrive. C’est mon “présent” à moi, remercier, avancer.

  6. Mes deux (merveilleux évidemment 🙂 enfants de 18 mois et 3 mois, me ramènent continuellement dans l’instant présent.
    C’est pas rose bonbon tous les jours, mais le bonheur peut se nicher dans ces instants là, dans le quotidien, même avec les contraintes, le frigo à remplir, le linge à laver, plier, ranger, les couches à changer, les repas à préparer…
    Avoir peu de temps pour soi, permet aussi d’apprécier la liberté et de profiter avec gratitude de ces moments là, à soi, pour ne pas se laisser parasiter par l’extérieur.

  7. Bonjour je suis toute nouvelle de ce matin sur votre site merci de m’avoir acceptée.Aujourd’hui plus que jamais, nous vivons déconnectés de nos sens, obsédés par l’urgence, ballottés par la météo de nos états d’âme. Jour après jour, en éveillant nos sens avec la méditation, nous pouvons façonner notre esprit et remplacer l’agitation par le calme, la haine par la bienveillance, le mal-être et la maladie par le bien-être perso la méditation en pleine conscience m’aide à vivre l’instant présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *