R comme Réincarnation

Une vie après la mort?

no images were found

Nous sommes tous très partagés sur la possibilité de revivre une autre vie après notre mort. Mourir et devenir cendre semble être la plus probable des évolutions. Et si ce n’était pas le cas? Si nous avions la possibilité de revenir et faire une autre expérience? Et si notre âme une fois sortis de notre corps avait la possibilité de se reprogrammer une naissance pour tenter l’aventure une autre fois? Comment cela se passerait-il?Je n’ai cessé de recevoir des messages depuis 25 ans à ce sujet. Les voici.

A notre mort, une fois sortie de notre corps, notre âme prend le temps nécessaire pour digérer et intègrer sa vie passée.

Une éternité avant de se réincarner

Elle prend parfois des siècles avant de se réincarner. Ce temps est nécessaire, entre deux vies, pour prendre conscience de ce qu’elle a envie de vivre désormais ou de ne plus recommencer. Elle décide de ce qu’il lui semble juste de passer comme étape à son incarnation suivante, pour se sentir plus à sa place, au milieu des autres. Elle va s’approcher petit à petit du nirvana … Notre choix d’âme est la quête du bonheur en expérimentant notre libre arbitre.

Elle choisit ensuite parmi des millions d’âmes, les parents les plus susceptibles d’être les miroirs incontournables de ce qu’elle a envie de devenir et/ou de transformer chez elle. Ils sont nos premiers modèles, choisis avec soin et amour, pour revenir vivre cette nouvelle expérience terrestre. L’amour étant au cœur de notre décision d’âme, leurs expériences de vie quotidienne et leurs personnalités uniques vont être d’excellents guides pour tracer notre chemin. Ces âmes se connaissent et savent qu’elles vont s’aider mutuellement au cours de se parcours de vie.

Les rendez-vous pris

Nous donnons rendez-vous à de nombreuses âmes avec lesquelles nous avons envie de faire un bout de chemin pour grandir ensemble. Après plusieurs vies communes, on se connait bien.

Dans nos vies antérieures, nos rôles précédents nous ont appris beaucoup de choses sur nous. Nous revenons vivre un autre scénario avec un schéma différent pour essayer autre chose avec toujours comme base l’Amour (La haine est une autre expression de l’amour dans une vibration plus basse).

Parents-enfants, amoureux-amant, ou frère-sœur dans la vie précédente, cette relation n’a peut-être pas été le meilleur schéma pour évoluer dans la douceur comme espéré. On a essayé précédemment de cette manière, dans la vie suivante on choisira d’autres scénarios à vivre avec les mêmes âmes dans une configuration différentes. Nous avons beaucoup de points communs et ces âmes nous touchent intimement… Nous oublions tout quand nous nous réincarnons pour faire cette expérience avec un esprit neuf.

Ne renions pas nos parents ou les personnes avec lesquelles nous avons eu une grande affinité ou difficulté un jour. Cela n’est qu’un rendez-vous manqué ou une expérience riche d’enseignements. On est passé très prêt de résolutions imminentes. On dénouera dans une vie postérieure la même chose autrement ou dans cette vie là avec une autre âme… Un autre rendez-vous. Ce n’est que partie remise. On n’est pas encore prêts à vivre certaines choses, ce n’est pas grave, on s’y est frotté, c’est un bon commencement. Le temps n’existe pas du point de vue de l’âme. Seule l’expérience compte. On reprendra rendez-vous ou pas. On se cherchera et se retrouvera dans une autre vie avec un regard différent si on en a envie.

Quand chacun est conscient que son âme, son corps et son esprit sont reliés, on porte un regard différent sur sa vie et sa part de responsabilité. On ne se comporte plus en victime. On grandit ensemble, il n’y a plus de ressentiment ou de colère. On se transforme, on se soutient, on apprend ensemble. On sait qu’on est les miroirs des autres et les autres sont le reflets de nos qualités et défauts. Ce qui nous agace ou nous touche chez notre voisin est forcément inscrit en nous. C’est un bon indice pour se trouver et se définir, pour enlever les couches qui nous engluent ou s’élever vers un autre soi plus en résonance avec ce que nous ressentons au fond de nos tripes.

Le meilleur moment pour naître

On choisit aussi le moment opportun de naître et le meilleur endroit dans le monde qui favorisera notre compréhension de notre être et de notre état d’humain intelligent et aimant avec l’histoire en cours et les croyances collectives de notre environnement.

Quand on a largement expérimenté ce qu’on n’est pas, quand on a fait l’expérience de la douleur psychologique dans notre psychisme et la souffrance physique dans notre chair, on finit par concilier l’esprit et le corps. On choisit enfin de vivre heureux et en en paix avec notre univers.

Notre incarnation peut se vivre de plus en plus dans la douceur comme un grand jeu où l’on commence à connaitre les règles au fil du temps et à jongler avec elles avec plus de facilité. On peut alors consciemment choisir un pion différent pour nous représenter, une autre technique de jeu ou des autres partenaires de jeu pour prendre de plus en plus de plaisir à jouer avec les autres et à perfectionner son propre jeu pour trouver sa place, pour vivre l’instant présent serein.

Quand on croit qu’on naît, vit et meurs en devenant poussière, c’est minimiser notre puissance d’être humain et refuser de voir notre libre arbitre.

Quand on accepte de considérer possible cette succession d’incarnations, on entre dans une responsabilité conscience de l’impact de nos pensées, paroles et actions sur le monde qui nous entoure. On ne fonctionne plus de la même manière. On pardonne plus facilement les imperfections des autres et leur inconscience. On est moins percuté par les évènements, on sait que tout est juste.

On trouve la vie de plus en plus belle. C’est magique quand on sait que l’âme agit.

 

13 commentaires sur “R comme Réincarnation

  1. Merci Marie Lore!
    ce billet me parle beaucoup! Et m’aide surtout a clarifier ce que je ressents des différentes expériences personnes qui traversent mon chemin!
    merci encore!

    1. Oui pour ma part quand la vie m’a donné des preuves des vies antérieures, quelles belles compréhensions j’ai eu après sur ma propre responsabilité et sur les rencontres importantes de ma vie…
      Merci à toi de partager ici ;o)

  2. Avoir conscience de cela a tout simplement changé ma vie.
    Cela m’a permis d’accepter certaines expériences, de pardonner et de me pardonner aussi.
    Merci pour cet article.

    1. :0)) Ce fut un plaisir de l’écrire et surtout de vivre autant de belles choses avec vous en séjour… Et de retrouver des âmes aussi belles ;o)

  3. Bonjour à tous et toutes,
    quand j’avais 4 ans (je parle d’un souvenir car j’ai une bonne mémoire), en revenant d’avoir joué dans le bac à sable avec des enfants de l’immeuble en face du mien, j’ai dis à mes parents “je suis super content d’être né dans cette famille ici!”.
    Là, ma mère m’a demandé (en souriant) “ah bon! Pourquoi?”
    Et je lui ai dis “ben les enfants d’en face, leur père il crie tout le temps, et c’est très dur pour eux!” Et j’ai ajouté “en plus j’aime beaucoup ma soeur aussi”.
    Aussitôt après je suis allé jouer avec mes petites voitures dans notre chambre (à ma soeur et moi) …et j’ai appris, des années après, que mes parents avaient été super émus que je leur ai dis ça!
    Et donc, ces années après, un jour où mon père m’en a reparlé (j’avais 9 ou 10 ans), il m’a aussi dit qu’il croyait à la réincarnation …et qu’il était fier que j’ai choisi ma mère et lui pour vivre cette vie!
    Ca m’a d’autant fait plaisir que je savais qu’il n’était pas mon père biologique (et lui ne savait pas que je le savais …et personne ne le sait encore aujourd’hui, parce que quand je l’ai compris j’ai décidé que “le pourquoi ou comment” ne me concernait pas vraiment …et donc je n’en parle a personne que je connais).
    J’ai beaucoup de chance, car je sais qui est mon père biologique et c’est quelqu’un que j’adore aussi depuis tout petit … Je pense que je vais lui dire bientôt que je sais qu’il est mon père, car je sens qu’il a besoin de me le dire, mais il n’ose pas (comme mon papa en avait besoin aussi, mais lui aussi n’a pas osé me le dire). J’ai l’impression que ça le ronge de ne pas me l’avoir encore dit, alors il est temps.
    A par ça, j’ai hâte de voir “vous êtes né en 1972”, car c’était l’année de naissance de ma soeur, et je suis curieux de voir si ça collera aussi bien pour qui elle était que pour moi (de 1971)…
    1991 m’intéresse aussi car c’est l’année de naissance de mon super neveu que j’aime comme s’il était mon fils (je n’ai pas encore d’enfant, et je crois que j’ai donné tout mon amour à mon neveu …l’instinct paternel qui sommeille).
    gwendal

  4. Merci pour votre article , même si j’ai de nombreux ressentis , ,par les rencontres -retrouvailles, par les rêves (et les messages des disparus), par les épreuves de la vie (l’astro m’est d’une grande aide pour cela), la douleur (et les sentiments qui vont avec) est parfois une traversée difficile, face au suicide de personnes dont on se sent proche par exemple.
    La forme de colère que je ressens alors est quelque chose de dirigée contre la dureté du monde (et de soi même) qui ne peut empêcher les personnes de garder le + petit espoir dans leur destin!
    Merci pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *