Choisir l’Amour

no images were found

Je nous vois tous, vous lecteurs, blogueurs, amis, thérapeutes, clients et moi, faire un travail sur nous parfois depuis 5, 15, 20, 30, 50 ans ou plus.

Nous cherchons la source, la cause, le responsable de nos manques d’épanouissement et espérons la résolution de nos problèmes pour être heureux.

Et si la solution était tout simplement de choisir l’Amour?

Et si nous cherchions à adopter qu’une seule attitude pour chaque situation de notre vie: être et rester dans l’amour

“Est ce que ce que je pense, dis ou fais est une attitude d’amour?”

“Est ce que ce que je choisis d’avoir comme comportement avec l’autre est fondé sur l’amour?”

“Est ce que ce que j’accepte de vivre avec l’autre est un choix d’amour pour moi, pour l’autre et pour l’Univers tout entier?”

Et si l’Amour était tout simplement la solution?

4 commentaires sur “Choisir l’Amour

  1. Merci Marie-Lore pour ce beau message.
    C’est l’attitude que je m’efforce de cultiver au quotidien.
    Cela demande un effort conscient et une certaine résistance car l’environnement actuel est chargé en émotions négatives.
    Pas facile aussi de garder la cap quand on est face à une personne paradoxale,
    qui joue un double jeu et qui, se faisant , nous égare.
    Je pense qu’il faut parfois se tenir à distance de certaines personnes pour mieux retrouver ou préserver cette attitude d’amour dont vous parlez.
    Quand on s’est égaré trop loin ou trop longtemps, il faut du temps pour reprendre contact avec la part d’amour en soi.
    C’est un peu ce que je vis en ce moment.
    C’est pourquoi votre message tombe à pic si j’ose dire.
    De toute façon, nous savons bien qu’il n’y a pas de hasard…les énergies s’attirent, se repoussent, se combinent.
    La philosophie bouddhiste nous dit que l’autre et nous-même sommes reliés et non séparés. Ce qui explique que si je fais du mal à quelqu’un, je me fais du mal à moi-même, et inversement si j’ai une intention remplie d’un amour vrai (au sens oblatif), cette intention dirigée vers l’autre m’enrichit aussi.
    Il y aurait des choses à développer autour de la notion de karma mais celles-ci relevant d’une croyance personnelle, je n’en ferai pas part sur ce forum.
    Merci à vous et une pensée pleine d’amour je vous adresse ainsi qu’à ceux et celles qui me liront.

    Catherine

  2. Ah, c’est intéressant, après plus de 13 ans de travail sur moi et encore plus dans l’accompagnement au bien-être, je ne cherche plus ” la source, la cause, le responsable de nos manques d’épanouissement”.

    Je cherche plutôt ma part de responsabilité, et souvent le “comment”. Comment je peux faire les choses autrement, comment je peux changer les choses. Après, je me dis que je suis trop dans l’analytique, alors je vais chercher le “pourquoi”. Je veux dire, la croyance qui fait que les choses difficiles pourraient perdurent dans ma vie. Je cherche à ouvrir mon regard. Et tout ça, pour moi, c’est déjà de l’amour. C’est un cheminement d’amour pour moi-même et ceux avec qui j’entre en contact (proches et inconnus). Et étrangement, même si je vis par moments des choses qui me prennent aux tripes et sont désagréables ou tristes, je suis heureuse de beaucoup de choses de ma vie. C’est un bonheur de fond qui côtoie d’autres choses moins fun. cela reste existentiel, parce que je suis comme ça, une espèce de thérapeute ou coach à la Socrate qui questionne la vie et me questionne, une chercheuse invétérée lol

    Hier, je disais justement à une femme que l’amour est plus fort encore que l’espoir, car l’amour nous plonge vraiment face à nous-même sans tentation de dénier nos émotions, ou les étapes du deuil. (j’ai remarqué que l’espoir pouvait être détourné par notre mental pour fuir, parfois. Alors que l’amour, non).

  3. Quelque fois l’amour prend de drôle de chemins…: souvent nous avons une vision des choses un peu trop disons idéalisées. L’amour c’est aussi lâcher la main de l’autre, lui dire les paroles vraies qui peuvent faire mal sur le coup, c’est ne pas répondre à l’attente de l’autre parce que trop d’attente justement, c’est refuser le pouvoir qu’on nous attribue, c’est ne pas aider l’autre…eh oui c’est dur, très dur ce que je vous livre là !! je le sais !!!
    J’ai compris ceci depuis peu, je suis du genre empathique jusqu’à ce que je comprenne que cela ne sert pas toujours voire même cela nous dessert. Une sacré claque !!! je pense que je me panse encore ! je me suis fourvoyée, bel et bien ! pour autant j’ai été sincère c’est ce qui me rassure mais quand même, j’ai dû faire bien des dég^ts en voulant AIDER ! maintenant j’apprends à me taire et à observer, et j’apprends à être encore plus vraie mais débarrasser de cette prétention d’aider ! qui suis-je après tout ?!! et comme je l’ai lu, je ne sais où, si l’Univers, Dieu, ou cette force plus grande que nous, a mis celui ci dans cet état, il y a bien une raison, il doit s’en sortir par lui même, ne pas attendre que l’autre fasse pour lui…surtout s’il n’a rien demandé, on ne peut juste qu’être présent, PRESENT, quel joli mot, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *