La magie de la vie

no images were found

Ce que l’éducation et l’école ne nous enseignent pas :

A croire en nous

A prendre le temps de vivre

A faire des erreurs pour apprendre

A écouter notre intuition

A se savoir unique

A se faire plaisir

A se détendre

A exprimer notre créativité

A écouter notre cœur

A regarder la vie les yeux grands ouverts

A dire aux gens qu’on aime qu’on les aime

A nous complimenter

A être auto référent

A aimer notre corps

A se reposer dès qu’on se sent la fatigue

A vivre de nos passions

A nous aimer comme nous sommes

A écouter notre corps

A faire ce qu’on aime

A prendre soin de notre corps

A se nourrir que d’aliments sains et frais

A vénérer la terre

A faire confiance en la vie

Que derrière chaque difficulté, il y a un cadeau

A demander de l’aide

A prendre du temps dans la nature

A regarder la beauté chez les autres et en nous

A stopper tout dès que le stress monte

A s’émerveiller du miracle de chaque matin

A remercier la vie chaque jour

A découvrir notre talent

A se faire du bien

A aimer l’autre sans attente

A écouter notre petite voix

A vivre au rythme du soleil

A avoir foi

A croire au bonheur

A vivre nos expériences

A choisir l’amour

A suivre notre propre rythme

A être heureux tout simplement

Alors c’est la rentrée pour chacun d’entre nous. Soyons notre plus grand maitre et enseignons nous l’amour dans chaque geste du quotidien, dans chaque pensée, parole et action que nous menons. :o)

 

14 commentaires sur “La magie de la vie

  1. Ici, c’est instruction en famille, alors beaucoup de ce que tu décris là est mis en place. je me rends compte que mes consultations proposent en bonne partie ce que tu décris. Pas tout bien sûr, car le reste c’est dans la vie, de soi à soi…

    Ce matin avec Gabriel-Sun, on s’est amusé à explorer le Mexique en cuisinant avec de la musique de là-bas, on a regardé quels animaux y vivaient. Comme mon loulou avait envie de savoir quel cri/chant faisait l’un des animaux vivant là-bas, on a regardé 2 vidéos. On a appris pleins de choses tous les 2 sur ce pays et sur nous-mêmes (tandis que le papa était partie véloter en pleine nature avec un ami, son moment détente et méditation sportive à lui).

    Je me suis vraiment amusée, et lui aussi. Chez nous, c’est la Rentrée de la Magie. Faut juste lui ouvrir la porte pour la laisser entrer dans nos coeurs et notre logis;-) C’est top feng-shui en plus, parce qu’après un soin reiki que je m’étais fait au réveil il y a quelques jours (=le coup de laisser entrer la magie de la vie dans le corps jusqu’au fond du coeur), j’ai trouvé comment réaménager nos espaces de vie perso, créative, et pro.

    C’est la Rentrée, la vraie ! :-))

    1. Oh j’adoooooooooore ce que tu racontes là et j’ai toujours imaginé qu’une éducation saine pouvait ressembler à cela!
      Je me souhaite d’être la même maman que toi si je le suis un jour :o)
      Merciiiiiiiiiiiiiiiiiii

  2. Bonjour Marie-Lore,
    J’ai envie de dire et c’est (presque) une bonne chose de l’apprendre par soi-même, de l’expérimenter , c’est notre espace d’expression libre mais je comprends aussi que ce serait fort utile pour certains points qu’ils nous soient enseignés tout jeune…
    Avoir conscience de la beauté précieuse de la vie prend parfois du temps…
    Merci Marie-Lore pour cet article tellement simple et complet
    Eliane

    1. Bonjour Eliane,
      Pour avoir été de nombreuses fois à Bali où les enfants sont respecté, choyés et éduqués dans ce respects de soi, des autres et de la nature, j’ai pris conscience à quel point cette éducation bâtissait un peuple doux, gentil et ouvert :o))
      L’apprendre par soi même quand on a nous a castré petit prend parfois toute la vie pour se libérer des croyances qui nous limitent et accepter juste d’avoir le droit d’être heureux et de s’autoriser à ne plus souffrir. Parfois les interdits sont tellement forts que cela ne nous aide pas à vivre libre…
      Bon c’est notre choix d’âmes bien entendu de vivre tout ça… Et notre responsabilité d’accompagnant et de parents maintenant de transmettre l’amour ;o)).
      Merci pour votre commentaire!

  3. C’est tellement dur de ne pas souffrir qd on perd l’homme de sa vie. …je veux y croire et croire qu e ce passage est un apprentissage pour un meilleur lendemain mais c’est dur qd même

  4. Dans tout ce que tu dis, j’entends le mot ce qu’un parent devrait transmettre, et quand c ‘est pas le cas, une fois grand et bien on fait son choix d’y croire, de prendre son cœur à deux mains pour se donner ce bonheur et le transmettre ♥

  5. L’être humain a une capacité de résistance phénoménale.
    Il survit à la maltraitance. Boiteux, bigleux, tordu, mais VIVANT!
    Il y a des deuils à faire. Deuils de ses espoirs de petit homme d’un jour être aimé de ces adultes-là, d’un jour les sauver et les rendre heureux, pour faire une belle famille pleine de joie et de tendresse…
    Accepter, savoir partir, oser dire non à ce qui ne nous convient pas et aussi oser dire oui à tout ce qui nous appelle.
    Avec parfois des peurs irrationnelles, viscérales qui remontent… Des « enfantillages » venus de ces mécanismes de survie mis en place à l’époque ou nous n’étions que de petits être sans défense et en dépendance totale d’être immatures et inconscients.
    Guérir de ces blessures là demande beaucoup d’amour pour soi et pour la vie..!!
    Pour finir en chanson : « Aimons-nous vivant, avant que la mort nous trouve du talent !
    Aimons-nous debout, pour ne plus jamais vivre à genoux », il y a de la joie dans cette chanson.
    Vivre ou survivre, c’était dans les énergies du mois d’aout, non..??!

    1. Oui un truc de fou cette résistance!!!!!!!!!!!!!! Etil survit à tout, quelle force nous avons en nous!! Quand nous l’utiliserons pour nous…. ça va être génial!!!!!!!!!!!!!

  6. J’ai lu et relu cette liste et j’ai du me rendre à l’évidence : je n’ai reçu aucun de ces enseignements. Nada. Ou du moins, si parfois j’ai pu en recevoir, c’était tellement ponctuel et noyé dans une masse d’obligations, de jugements et de croyances que je ne les voyais pas.
    Devenue adulte, j’apprends à désapprendre tous les conditionnements reçus de l’éducation. Pour revenir à l’essentiel et vivre “la magie de la vie”. En essayant au maximum de ne pas reporter ces conditionnements sur les enfants qui m’entourent aujourd’hui. Et au contraire, de partager avec eux ce que je (re)découvre ((-;

  7. J’adore, c’est de la balle. Si j’étais Président je te nommerais ministre de l’Education Nationale 🙂
    Putain, c’est pas gagné le développement personnel, le bonheur pour tous… Quand on voit tout ce qu’on rate dès le point de départ… Bon ben y ‘a du taf, c’est pas tout ça, mais faut organiser les cours du soirs maintenant 🙂

Répondre à jane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *