L comme Lutte

no images were found

En rendez-vous de coaching, quand nous démasquons un fonctionnement d’Ego ou quand une personne vit une situation de répétition, elle a souvent le réflexe de se dénigrer, de s’insulter ou de ne pas être dans l’acceptation de ses “erreurs”.

“Mais pourquoi ai-je fait une fois de plus la même erreur, suis-je bête?”

“C’est dingue de retomber dans le panneau, je suis trop idiot, pourquoi ne pas m’en être aperçu plus tôt?

Ou encore:

” Je vais lutter contre cela chaque jour maintenant pour ne plus revivre la même chose”.

Pourquoi luttons-nous? Quand il y a lutte, il n’y a pas damour.

Si, au lieu de lutter, nous étions bienveillants avec nous-mêmes et avec les autres, si nous mettions plus d’amour dans nos mots, dans nos actions, dans nos pensées, le chemin serait plus doux.

Si nous luttons avec nous-mêmes ou les autres, il n’y a pas d’amour dans notre regard, dans nos comportements. Nous n’aimons pas suffisamment pour ne pas juger ni accabler. Il y a plus de dureté que de douceur dans nos agissements. Nous perdons le lien à la source.

L’amour est toujours la meilleure solution. Jamais la lutte ou la guerre ne nous fera gagner un état de paix avec nous-mêmes ou avec les autres.

Nous sommes heureux dans l’amour, jamais dans la lutte.

 

13 commentaires sur “L comme Lutte

  1. La lutte gaspille toute notre énergie , après il y a épuisement ; je n’aime pas ce mot ; il engage quelque chose qui va contre notre nature ; oui un peu de bienveillance ; le tout est d’en être conscient quotidiennement sans se faire prendre par toutes les énergies négatives ;

  2. c’est cool le jour où on peut se regarder soi et ses histoires avec des yeux d’amour, en se disant je faisais du mieux que je pouvais, me juger avec la conscience de maintenant est une illusion, essayer de comprendre, se faire accompagner pour comprendre, le jour où ça arrive et où ça m’est arrivé le cœur s’allège, on se réconcilie un peu plus avec soi et c’est bon

  3. Ca me parle. Hier j’ai lu ton post, j’ai dit ok puis je suis passée à autre chose. Et là, je bois mon café tranquillou et j’y repense. Les idées s’enchaînent et d’un coup :”bon sang, mais c’est bien sur”, je fais le lien avec un truc qui m’a brassé à mort mercredi etc… et je sens que ça va déjà beaucoup mieux 🙂 Ah, si t’étais pas là…
    Allez, love is the answer and you know that for sure, biz et doux dimanche 🙂
    http://www.youtube.com/watch?v=Gp0Jk7Li-ao

    1. Oui à pratiquer et en ce moment c’est du training au quotidien de lacher prise sur ses résistances :o/ La vie nous l’impose et mettre de la douceur parfois et de l’Amour face à des personnes dures, waouhhhhhh c’est comme tendre la joue gauche après s’être pris une bonne claque sur la joue droite…. On ne gagne jamais avec la lutte.
      Acceptons de perdre parfois en douceur plutôt que de chercher à gagner dans la lutte. la victoire est forcément amère. Bon we!

      1. oui c’est ça le plus dur ! l’ego nous dit qu’on se fait avoir mais au fond c’est la meilleure solution : lâcher prise !
        mais la rancœur et la douleur sont à la hauteur des trahisons ….et le plus difficile c’est le pardon ….
        quand j’aurais compris et appris à pardonner ….je serais sauvée …
        merci Marie-Lore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *