Les 5 phases du changement, où en sommes-nous?

no images were found

J’avais fait le constat sur Fée Minine mon blog, l’année dernière je crois, de la similitude avec les différentes phases par lesquelles passe un individu avant la mort et celle d’une personne en changement de vie. Docteur House parlait de ces 5 phases, (le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation) dans un épisode et Elisabeth Kübler Ross surtout l’avait narré dans ses livres.

J’avais fait le rapprochement entre ce parcours avant la mort et celui d’un changement de vie. Dans les deux cas, nous changeons d’état. Dans le premier nous passons de la vie à la mort et si nous croyons à la réincarnation d’une vie à une autre. Dans le second cas, nous switchons  aussi d’une première vie à une toute autre très différence comme par exemple lors d’un divorce, d’un changement de vie professionnelle ou d’un déménagement à l’autre bout du monde….

Je me suis rendue compte à travers mes séances de coaching avec vous ces 5 dernières années qu’un individu qui en avait vraiment marre de sa vie, avant de changer, passait exactement par ces mêmes 5 phases décrites par cette fabuleuse femme qui a voué sa vie à accompagner des personnes mourantes.

Le Déni :

Cela ne va pas dans notre vie, mais on ne veut rien changer de notre comportement. On ne veut pas entendre que nous sommes responsables de notre malheur. On ne veut pas se prendre en main. On est stressé, agacé, mais incapable de décider de se remettre en question.

La colère :

On cherche un coupable pour justifier notre mal être. Nous ne sommes pas responsable de notre malheur. Nous ne nous sommes pas mis dans cette situation tout seul. Ce sont nos parents, professeur, coach, conjoint, amis qui nous ont mal accompagnés ou conseillés.

Le marchandage :

On a du mal à s’y mettre quand on prend conscience que c’est à nous de bouger et que les autres y sont pour rien. On repousse le moment de remettre en question nos décisions ou nos vieilles habitudes et de faire une action pour nous. “Je partirai de mon emploi dans deux ans, quand j’aurais eu ma promotion”, “J’ai demandé à mon mari de partir à la fin du mois”

La dépression :

On a envie de renoncer, c’est trop dur de se prendre en main. On croit qu’on en sera jamais capable. On est de pauvre petit être victime de tout. On ne trouve pas l’énergie d’avancer. On n’y arrivera jamais. On peut végéter encore longtemps. Mais le mal-être s’installe profondément. On se sent de plus en plus mal psychologiquement et physiquement.

L’Acceptation :

Nous avons enfin compris que continuer ainsi allait vraiment nous miner toute notre vie. Quand nous en a marre d’en avoir marre, nous comprenons que s’ouvrir à une autre vie va nous faciliter la vie, nous rendre plus heureux. Nous acceptons le temps, les difficultés, les changements, la prise en main de notre vie et tout ce que cela implique et impacte sur notre entourage. Nous sommes dans la bienveillance vis-à-vis de nous-mêmes. Le changement devient facile et réalisable. Nous nous sentons capable de faire des dépassements incroyables comme si nos ailes avait poussé. Nous changeons de vie parce que c’est une évidence.

Alors à quelle étape en sommes nous individuellement et collectivement?

8 commentaires sur “Les 5 phases du changement, où en sommes-nous?

  1. Je ne vais pas parler collectivement, je vais juste parler pour moi… Je peux dire que j’ai traversé ces 5 phases et aujourd’hui, j’en suis à l’acceptation: je sais aujourd’hui ce que je suis capable d’accepter, de dire Non sans baisser la tête, de mettre des mots sur ce que je souhaite et de mettre des moyens en place afin d’avancer avec une certaine quiétude… Je ne dis pas que tout me réussit mais j’arrive à accepter des états et des challenges que j’aurais refusés il y a encore pas si longtemps… Le chemin a été long, ardu mais je suis heureuse du résultat… Et puis il ne faut pas oublier de dire “Merçi le REIKI”

  2. Je ne vais pas pouvoir parler au nom des autres, seulement au niveau de mon ressenti et de mon vécu.
    Pour répondre à la question : “à quelle étape en sommes-nous collectivement ?”
    Je répondrais que l’humanité est encore loin d’accepter le “réveil” que la nature nous demande expressément de faire. C’est d’ailleurs probablement ce qui provoquera notre perte si nous tardons à revenir aux valeurs essentielles.
    Pour répondre à la question : “à quelle étape en suis-je individuellement ?”
    Je répondrais et sans prétention aucune, à la dernière. En tout cas tel est mon ressenti. Cela fait 9 ans que je voyage, 9 ans d’initiation au travers vdes regards, des expériences et surtout des confrontations avec moi-même. Houlala pas facile ces dernières mais tellement instructives. Alors je dis merci à la vie, merci à tous ceux que j’ai croisé sur mon chemin, les “bons” comme les “méchants” et surtout merci à moi de m’être permis cela.
    Enfin pour répondre à la question : “Alors à quelle étape en sommes nous individuellement et collectivement?”
    Je répondrais que dans sa globalité l’humanité est faite de gens qui comme moi ont eu la chance d’avancer et des autres, ceux qui se débattent et souffrent dans des schémas sans cesse identiques. Je dirai donc que le monde se constitue de deux “corps” qui vont finir par s’affronter et qu’irrémédiablement, il finira dans la Lumière. Plus le côté obscure augmente, plus le côté clair grossit afin de lui faire face.
    Je finirai donc en disant que tout ce qui se passe est normal et fait partie d’un éternel recommencement.
    A quand la Paix ? lorsque la guerre en aura fini avec ses victimes
    A quand l’Amour Universel ? lorsque la haine et la jalousie en auront fini avec leurs égos.
    A quand ? A quand … je suis confiante <3

  3. Bonsoir,
    Pour ma part, je dirais qu’après ma période de découragement, de tempête (dépression), de naufrages … Je suis arrivée dans des eaux calmes! J’ai compris que ramer en contre courant m’épuisait! Alors j’ai eu besoin de m’arrêter simplement et être attentif et voir de quel côté notre navire se positionne naturellement pour profiter des vents favorables! (merci à Tristan) Faire confiance…Le changement de vie est une épreuve difficile…
    Renoncer au confort, à toute ces croyances, vivre dans l’incertitude, être perdu….
    Le point positif c’est que je sais que je vais vers “l’acceptation” et donc la liberté et l’accomplissement!
    Merci Marie-Laure pour votre billet du jour

  4. Quand nous en avons marre d’en avoir marre, cela demande des boulversements..
    Les plus durs à dépasser, en ce qui me concernent, sont ceux qui n’engagent pas que moi, ceux que je dois faire que l’on me comprennent ou pas, que je sens non négociables mais qui sont liés à des relations dans lesquelles j’étais impliquées depuis parfois ma naissance et qui ne me correspondent plus…
    Et je vois bien qu’en face, ils ne comprennent pas, ne remettent rien en question sinon moi-même et souffrent de mes nouvelles prises de position… C’est leur souffrance même si je n’y peux rien qui est difficile. Même si je sais qu’avant ce n’est pas le bonheur rayonnant du passé qu’ils regrettent, c’était tout pourri…!!

    1. Bonjour,
      Intéressant ces cinq phases…je les analyse, fais un parallèle par rapport à ma vie…collectivement c’est une autre histoire, bien que je constate que dans mon entourage, proche, très proche, moins proche…beaucoup de ces personnes se trouvent entre la première et cinquième phase…ceux ou celles qui en prennent conscience amorceront forcément à un moment ou à un autre le changement qui leur est nécessaire…ceux qui subissent “consciemment” sans passer à l’étape “je décide de changer” continuent de subir, avec toujours plus de souffrance psychologique et physique…Pour ma part, tout n’est pas gagné, il faut du temps, mais la tempête intérieure se dissipe, le changement ne me paraît pas encore “facile”, les contours en sont encore trop flous, mais en tout cas, je suis bel et bien dans la cinquième phase, accepter le temps, les difficultés…pour une renaissance…

  5. Aujourd’hui, je m’installe dans une phase d’acceptation. Ce n’est pas simple tous les jours niveau acceptation du temps, indulgence et tutti quanti, mais j’avance sur le chemin de changer de vie. Je n’ai pas envie de faire demi-tour et de toute les façons, ce n’est plus possible de faire machine arrière. Une fois engager vraiment et avec constance dans le changement, il s’ancre durablement. Je reprendrai ce chemin sans hésiter si c’était à refaire : je suis 100 fois mieux dans mes baskets et plus heureuse aujourd’hui qu’il y a 5 ans, quand j’ai vraiment décidé de m’y engager.

    Collectivement, il me semble que nous sortons du déni et entrons de plus en plus dans la colère. Plus possible de se voiler la face mais nous restons dans un “c’est la faute à”.

  6. Y a t’il une similitude ou pas cela,
    les cinq phases me font penser aux cinq élément eau terre bois feu et métal je creuse et je te donne la correspondance

    Merci pour le partage

    1. Oh merci Dominique cela m’intéresse beaucoup, je suis en plein dedans avec mes recherches pour la formations des maîtres Reiki. J’adorerai!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *