Vous êtes nés en 1977?

no images were found

L’énergie des 77

Ce matin, j’ai eu une consultation avec un natif de 1977. Comme vous le savez « je tiens des statistiques ;o) » sur les années que je vois fréquemment et celles que je ne croise jamais ou que je n’ai jamais reçu en consultation de voyance ou de coaching en 16 ans… Je constate à nouveau, à quel point chaque année porte une énergie bien particulière.

Je reçois en cette fin d’année 2013 les personnes nées en 1977 que je connais bien. J’ai toujours dit « les 77 ont le … bordé de nouilles”. Jolie expression pour dire qu’iils ont une chance presque indécente. Ils reçoivent en permanence de l’Univers de beaux plateaux en or, en argent, couverts de pierres précieuses et de merveilleuses boissons délicieuses… Ils les regardent, trouvent cela sympathique certes mais les laissent passer en les touchant à peine et en ne les prenant absolument pas en main… Il y a 10 ans, c’était troublant pour moi. Cela ressemblait à de la paresse et du « m’enfoutisme ». En travaillant avec eux ces 5 dernières années en coaching, j’ai compris que leur gros souci était de couper le lien à la mère pour devenir autonome, épanouis, heureux et se donner l’autorisation de réussir leur vie.

Si vous êtes nés en 1977 ou que vous connaissez de près ou de loin un natif de cette année 1977 , ressentez ce que je vais dire avec de la distance et avec vos tripes parce que je vais beaucoup évoquer leurs vies antérieures.

Le lien à la mère

Les 77 sont des personnes reliées par un câble ombilical à la maman, à l’énergie de la mère nourricière. Ils ont beaucoup de difficultés à prendre leur envol, leur place. S’émanciper, devenir indépendant, être autonome est une épreuve pour eux. Ils ont un lien très fort à la mère ou à la femme « maternante ».

Ils fréquentent longtemps des femmes qui les maternent, les couve, les protège du monde extérieur. C’est ce qu’ils présument et ces femmes peuvent leur laisser croire cela longtemps. «Dehors le monde est cruel, difficile, reste auprès de moi » ; «je vais te protéger et en vérité, tu vas me soutenir aussi ».

Ils restent auprès de leur mère très longtemps, retournent se frotter au nid le plus régulièrement possible. Ils se débrouillent toujours pour trouver des femmes-mères autour d’eux. Cela leur confère un rôle d’enfant chouchou. Tant qu’ils ont besoin de ce lien maternel, ils restent dans leur positionnement d’enfant et ne s’émancipent pas. Ils peuvent être dépendants longtemps de celui qui les nourrit de toutes les manières que ce soit. De leurs croyances anciennes, ils ne peuvent être autonomes.

Inconsciemment, ils ne veulent pas faire souffrir cette mère ou cette figure rassurante auprès d’eux qui n’a jamais été épanouis. Alors rester un enfant confère à cette mère ou à l’autre une force, un pouvoir, une existence. « Je te rassure donc j’existe. »

Ils ont beaucoup de mal à prendre leurs responsabilités dans cette position d’enfant. Tant qu’ils accordent une posture maternelle à un individu, ils ne pourront prendre leur envol puisque leur croyances leur indiquent de rester éternellement un enfant auprès de cet être.

La difficulté de prendre ses responsabilités

Les 77 viennent expérimenter pour la première fois peut-être dans leur incarnation la liberté d’être. C’est quelque chose qu’ils ne connaissaient pas de leurs autres vies mais qu’ils ont bien envie d’expérimenter dans celle ci. Ils ont vraiment fait le choix d’être heureux. Cette sensation les sauve de la déprime. Leur joie de vivre de fond vient souvent les rattraper dans leur début de dépression.

Dans leurs autres vies, on ne leur donnait pas cette occasion ni cette possibilité d’exprimer leurs qualités, leurs passions ou leurs envies profondes. Ce n’étaient pas dans les règles ni dans les traditions à l’époque. Les femmes restaient à la maison, les hommes travaillaient pour faire vivre la famille. Alors vivre de sa passion ou travailler en tant que femme n’étaient pas envisageable. La castration et la frustration étaient de coutume.

Incarnées précédemment en femme, elles n’avaient pas le statut de pouvoir entreprendre, en homme, ils travaillaient à la sueur de leur front. Ces âmes ont choisi de s’incarner dans cette vie en hommes très intuitifs et créatifs ou en femmes très infantiles mais doués dans beaucoup de domaines.

Ils sont venus faire une incarnation pour redécouvrir la femme et la regarder dans tous ces angles. Ils passeront une bonne partie de leur vie à se raccrocher à une mère ou à une figure maternante. Ils ne veulent pas laisser à l’autre la vision qu’on peut être heureux et épanouis. Ils ne peuvent pas réussir, ni se montrer heureux devant leur « môman ». Ce serait leur coller à la figure leur échec. Ils ne veulent pas faire souffrir cet être qu’ils aiment par-dessus tout.

Les 77 ont décidé d’être heureux

La difficulté des 77 est de franchir cette étape se responsabiliser en prenant sa place face à la difficulté de rompre ce lien. Pour s’émanciper, ils doivent couper le cordon. Il faut donc passer par un éloignement, donc une trahison pour eux. Ils vont avoir l’impression de trahir leur mère avec cet engagement à vie en naissant, d’être son enfant jusqu’à la mort. « Je t’aime et je ne veux pas t’abandonner, quoi que tu m’ais fait ». Une fois compris l’éternité et la force du lien, ils pourront cheminer vers eux-mêmes. Ils comprendront alors qu’ils sont des messagers d’amour pour leur maman en montrant qu’on peut être heureux par soi-même au milieu des autres sans les renier ou les trahir. Ils seront heureux pleinement.

Les 77, faits pour trouver leur place en tant qu’être unique

Ils sont venus s’incarner pour réussir à prendre leur place en étant indépendants et uniques sans renier la famille, le groupe, les autres. C’est la raison pour laquelle ils sont tellement collés à leur mère. Ils savent indéniablement qu’un jour ils vont s’éloigner et partir. C’est inscrit en eux mais cela ne s’est jamais passé auparavant. Dans leurs vies précédentes, ils n’ont jamais réussi à se libérer de l’autre. Ils n’ont jamais eux la force, le courage, la possibilité de quitter la tribu pour partir à l’aventure, pour s’envoler et visiter le monde. Dans le fond, ils sont fermement décidés à être eux-mêmes mais ils ont besoin de prouver leur attachement avant. Ils aiment vivre en groupe ou détestent viscéralement cette idée. Les situations de la vie leur feront malgré tout vivre l’épreuve de la communauté. Leur chemin passera par l’émancipation, le détachement, l’éloignement. Sortir d’une dépendance les oblige à diminuer petit à petit la dose affective castratrice…

S’ils ne sont pas aidés à construire une confiance en eux et à diminuer cette dose de dépendance, la trahison sera nécessaire. Ils pourront y arriver sans brutalité quand ils comprendront que ce n’est pas une trahison mais leur chemin à prendre désormais pour être adulte. Cette “trahison” les aide à passer le cap et aller vers leur autonomie. C’est malheureusement un tremplin nécessaire. La trahison digérée et comprise, ils se rapprocheront de leur destinée.

Des êtres communicants

Les 77 sont très communicants. Ils aiment parler, communiquer, transmettre. Quand ils sont timides, ils se parlent à eux même. Ils sont très ouverts sur le monde, très curieux. Quand d’aventure, ils ne peuvent trouver chaussure à leur pied pour échanger, ils seront capable d’avoir une discussion avec eux-mêmes. Ils sont très bavards. Leur discours intérieur est très prolixe, ils ont un conseil d’administration dans la tête pour leur répondre. Ce qui n’est pas aisé ensuite pour prendre des décisions parce que chacun a son mot à dire. C’est une autre manière de se rassurer…

Compter sur eux et construire des projets seul

Ils ont tellement l’habitude de compter sur les autres et de ne pas croire en leur capacité et en leur force qu’ils se débrouillent toujours pour s’associer aux projets des autres sans développer le leur. Ils ont cette peur de trop bien réussir pour ne pas mettre « inconsciemment maman en défaut ».Alors bien sur, rien ne tient la route tant qu’ils ne s’appuient pas sur eux avant tout. Leur évolution passe par là pourtant, trouver, prendre leur place et réussir. S’ils sont encouragés à développer leurs passions par des adultes et développent leur confiance en eux, avec les années, ils finiront par croire en leur divines qualités.

L’année 2014, leur année

2013 les a mis face à un gros sécateur, une paire de ciseaux géante pour couper leur lien maternel. Tout les pousse à prendre leur élan en 2014 et à partir vivre leur vie, enfin !

Ils vont se sentir légers, sans cet élastique qui les ramène toujours au point de départ.

2014 est leur année. Ils vont avoir envie de réussir leur projet, de concrétiser leurs envies en comptant sur eux. Les 77 sont des passionnés du monde. Ils vont enfin entrer dans la matière, celle qui leur plait tant. Ils se sont incarnés pour cela.

Plongez, sautez, osez chers 77… Vous allez vous éclater et vous ne perdrez pas pour autant le lien avec les gens que vous aimez et qui vous aiment. Vous allez même leur envoyer l’énergie de la réussite et de bonheur ! Ce n’est pas une bonne nouvelle cela ?

Je suis ravie d’avoir eu cette consultation ce matin avec cette énergie là parce que les 77 sont très intuitifs, inspiré, innovateur, créateur, précurseur et ces énergies pour moi sont des minis antennes satellites pour recevoir encore plus d’informations. Comme je suis en plein dans l’écriture de mon livre et de mes projets pour fin d’année et 2014, c’était de bonne augure d’avoir ce rendez-vous ce matin avec une 77.

Les 77 sont des trèfles à quatre feuilles, des porte-bonheur géant. J’adore :o)

Merci Marine ;o) et merci à tous les 77 que je rencontre.

 

15 commentaires sur “Vous êtes nés en 1977?

  1. coucou, et bien merci!! très heureuse qu’une bonne année 2014 se profile!!!Un bel éclairage!! Avec mon mari nous sommes tous deux de 77 , et nous avons du nous faire notre chemin dans la vie, avancer avec les difficultés. Nous en ressortons plus fort!!

  2. Ravie que notre rendez-vous vous ait été utile autant à vous qu’à moi!
    En avant toute, les 77!!!
    On écoute bien tata Marie-lore 😉 et on se lance!

    Encore merci à vous
    ( note pour la confrérie des 77 : on met gentiment ce petit billet dans ses favoris, au cas oú l’on s’égare en chemin…)

  3. Bonjour Marie-Lore ! Voilà un billet passionnant… comme d’hab ! Je vais me permettre de mettre mon grain de sel de (Numérologue Humaniste)…
    Tout ce que tu décris avec justesse et finesse correspond en fait à l’année 1977 :
    cad 1+9+7+7 = 24 =6 ! En bref, 2 la mère ; 4 l’attachement, le lien, l’obstacle, l
    Ou si tu préfères 19=10/1 + 7+7 = 14/5…
    Tout ce que tu écris correspond mot pour mot à la symbolique du 77, du 24 du 6 du 14 et du 5… Donc, Yeees… tout est relié ! Je suis emerveillée

    1. Merci Françoise, c’est drole je tombe toujours d’accord avec les numérologues! J’adore. Vive la numérologie, vive la lumière pour nous éclairer :0)

      1. Avec plaisir Marie-Lore ! Moi aussi, j’adore… C’est émouvant cette énergie qui circule et apporte tant de lumière à l’Etre et à l’Univers ! Que l’on soit astrologue, coach, tarologue, numérologue… à condition d’être relié à la source… on se rejoint… ça c’est de la bombe d’amour!

  4. Super toutes ces années ((-; Que l’on soit concerné ou non directement, c’est hyper intéressant.
    1977, j’y reconnais bien ma cousine. Elle a choisi très tôt de traverser l’atlantique pour ses études et d’y rester faire sa vie. Pas toujours simple (-; Je vais lui transmettre cet article, il lui parlera j’en suis sure.
    Passez une belle journée

  5. Bonjour Marie Lore,
    Je suis de 1978 et je reconnais exactement ma problèmatique dans ce portrait..est ce similaire??
    Merci..
    J aimerais prendre un rdv pour une consult,comment je fais..merci..belle journèe..

  6. Alors là…waouh! c’est tout moi !!!!!! Des années pour le voir, le digérer peu à peu et avancer…
    j’ai vraiment bien fait d’avoir suivi une thérapie! tu le confirmes lol !!!

    Merci beaucoup à toi pour cet article Marie Lore
    Lydie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *