Vous êtes nés en 1951?

R-WilliamQuand j’ai appris ce matin que Robin William était mort suite à un suicide et qu’il avait 63 ans, j’ai tout de suite pensé qu’il était né en 1951…

Et je ne peux m’empêcher d’être triste pour lui comme je l’ai été à chaque fois que j’ai rencontré un natif de 1951 en consultation de voyance ou au hasard d’une rencontre.

La souffrance émotionnelle des natifs de 1951

Les 51 souffre depuis l’enfance de l’absence d’amour particulièrement de leur nourricière.
Il porte en eux toute leur vie, ce manque d’amour qu’il traine depuis la rencontre de la première femme de leur vie, celle qui les a mis au monde. Aucune femme derrière n’arrive à combler ce manque. Ils attendent en secret dans leur cœur une réparation de la maman qui ne viendra jamais. S’ils ont essayés de camoufler au fond d’eux cette peine immense de ne pas avoir été choyé, chouchouté accepter dans leur différence, la tristesse les a rongé de l’intérieur.

Veillons sur les 51.

Les 51 sont venu avec cette génération des natifs de la 5ème décennies du siècle dernier pour entraîner le monde vers le haut. Après les deux premières guerres mondiales et la reconstruction de la France c’est la génération qui porte l’envie de grandir tous ensemble, amplifié ensuite par la génération nait dans les année 60.
Les 51 sont au commencement de cette génération et subissent encore sur eux la dureté de leur aînés. Ils ont compris qu’il était important de vivre proche des leurs, ils ne savent pas forcément l’exprimer, ils attendent en tous cas des autres de l’amour. Comme il le demande mal ou peu, on ne leur en donne pas beaucoup. À force de manquer d’amour, leur besoin est devenu tellement pantagruélique que personne ne peut combler ce trou béant dans leur cœur. On peut se sentir impuissant face au mal-être des 51. Retenez qu’ils sont à fleur de peu et qu’à force de souffrir ils se sont endurci et peuvent donner l’apparence de personnes dures et sans cœur et pourtant… Ce n’est que la carapace extérieur que vous voyez… Veilliez sur les 51, ils sont fragiles malgré les apparences.

Leur fonctionnement ds la vie

Même s’ils n’ont pas reçu d’amour ou peu ils aiment en donner et en recevoir. Ils vont l’exprimer par une grande présence, dans la prise en main du quotidien, dans leur dévouement à autrui.

Ce sont des personnes qui peuvent donner l’air de s’amuser de la vie mais qui sont très solitaire en fait et se sentent vite seul, même au milieu des autres.Et pourtant ils ont excessivement besoin des autres.

Leur unicité à du mal à s’inscrire dans leur quotidien, ils sont précurseurs, avant-gardistes et leur différence n’a pas toujours été bien perçu et accepté. On leur a plutôt demander de rentrer dans un moule. Pour être aimé ils ont accepté tant bien que mal ce deal et meurent à petit feu en étant insatisfait et malheureux de leur vie.

Comment faire pour être mieux dans son corps et dans sa vie

Il est important de donner de l’amour soi même avant d’en attendre des autres. Difficile quand on ne sait pas ce que c’est parce qu’on en a reçu peu de ses parents. L’amour qu’ils donnent aux autres est maladroit, mal dosé, du coup pas toujours bien accueillis par ces autres.

Leur mission d’âme

Tout les amène à observer leur panoplie de sauveur du monde.  Ils ont la responsabilité de devenir leur propre garde du corps tout en étant ouvert aux autres. Ils doivent trouver un juste équilibre entre être avec soi et heureux et être au milieu des autres par envie et besoin. Ils amènent cette énergie, faire la différence entre soi et les autres. Et là il y a une grande confusion. “Je ne peux pas m’aimer si on ne m’aime pas…” Ils ont a démontrer le contraire…

Les 60 vont être très tournés vers les autres et les 70 vont plutôt avoir tendance à revenir vers eux et à travailler sur leur unicité.

Les 51 préparent le terrain, mais à quel prix!

 

Robin William semble-t-il n’a pas supporté ce challenge trop lourd. La drogue, l’alcool ont du l’aider à oublier ce manque d’amour, mais en rien ne l’a réglé. Je suis très triste comme beaucoup de sa disparition.

Paix à son âme.

13 commentaires sur “Vous êtes nés en 1951?

  1. Merci pour toutes ces infos utiles que vous nous partagez!
    C’est toujours incroyablement juste et répond exactement à ce que je ressens!
    Que pensez vous de l’année 1958! pas facile en tous cas. Grosses bises. Corine

  2. ….tout est dit Marie-Lore dans ton article. Je suis moi aussi profondément touchée par le décès de Robin William, très surprise aussi…mais les apparences sont trompeuses.
    quand je dis que tt est dit, je parle de ma Tite maman que tu as connu. Maman est née en 1951 et c’est tout a fait la description que tu en fait…je suis quelque part rassurée par ton écrit. Avec Marlene, on a longtemps cherché a comprendre pourquoi ?? Ca a été si difficile parfois. Maman vit seule depuis plusieurs annees, je lui souhaite de rencontrer qq un bientot. sa sante va mieux…mais ca n’a pas ete facile ces derniers temps, on a souvent eu peur avec ma soeur. Je comprends mieux. Merci merci pour ton article.
    je t’embrasse. Gaelle

  3. Bonjour
    Votre article me touche beaucoup car ma mère était de 1951, décédée 36 ans plus tard…et le père de mon enfant est aussi de 1951 -toujours en vie-…
    Ma mère fut une étoile filante (bélier acendant lion), et le père de mon fils est d’une sensibilité extrême, avide d’amour mais incapable d’en donner (poisson ascendant balance). Enfin disons que sa façon d’en donner était très particulière. Après 10 années de fréquentation, j’ai arrêté ma relation, trop “énergivore”….
    Votre réflexion éclaire donc bien ma lanterne, même si je ne veux pas généraliser…
    Merci!

  4. Le Cercle des poètes disparus est un de mes film culte.
    Chaque matin depuis un an maintenant, je dis bonjour à un de mes voisins en lui disant “Capitaine, Ô capitaine..!” en hommage à ce film..!
    Je ne pensais pas que Robin William pouvait être quelqu’un connaissant ce genre de douleur… Je l’aimais beaucoup, ce qu’il dégageait m’inspirait..
    Maintenant que tu expliques cela, je comprend aussi ce qui faisait écho chez moi encore plus..!
    Je suis triste et un peu incompréhensive, car je n’avais jamais soupçonné cette part d’ombre chez lui, je n’y voyais que la lumière.. Je l’imaginais comme quelqu’un d’équilibré et d’épanoui.
    Je profite pour lui envoyé mes hommages.. Je n’ais que 3 DVD, mais celui auquel je tiens le plus, c’est le Cercle des Poètes Disparus !!
    Robin, je t’aime! Que la Lumière et la Paix soient dans ton coeur..!! Sur Terre tu as laissé de profondes traces d’amour..!

  5. merci pour cet article qui dresse un portrait en double teinte. j avais lu ici et la que robin williams etait un homme dépressif et qui avait eu a dealer avec ses addictions. son deces, comme tous les suicides, me laisse sans voix. il fallait donc que la souffrance soit si grande pour ne se donner que cette porte de sortie-ci? pour avoir moi-même pense au suicide qd j avais 15 ans, je peux dans un certain sens me mettre a la place du choix de cet homme.
    pour étoffer le commentaire de ma soeur, c est vrai que le chemin a été difficile, il l est de moins en moins. notre maman a fait des choix de vies qui nous ont influencées. personnellement, je pense que j ai choisi cette femme comme maman pour me pousser me prendre en main. comme tu l écris, les gens de cette année ont été des précurseurs, des gens qui ne voulaient pas entrer dans le moule. j ai reçu ca en heritage. en fait, mon chemin a été de voir comment utiliser ses experiences a elle pour en répéter certaines mais avec moins de souffrance car plus de conscience et d autres pour ne pas les répéter. je lui ai exprime ma gratitude, ma reconnaissance pour tout ce qu elle a ouvert comme chemins pour moi et ma soeur. encore aujourd hui, elle ignore a quel point (je me permet des petites piqures de rappel toutes douces) car pour moi c est important de reconnaitre tout ce qu elle a donne en visible et en invisible malgré notre impuissance a moi et ma soeur de pouvoir faire pour elle. ca allege mon chemin, notre chemin. si seulement elle pouvait apprécier a sa juste valeur tout le chemin parcouru en regardant dans le rétroviseur et dire: wwoow j ai fait tout ca moi!!!! l enfant qui a connu une mere combative, altruiste, généreuse aime a la ramener malgré les difficultés a ce qu elle a été car elle a tendance a l oublier…comme chaque être humain d ailleurs.
    voila ce qu m inspire ton article et merci pour ca.

  6. Oups ! Je suis née en 1951 et j’ai vraiment l’impression que l’on vient de dévoiler mon moi profond. Être seule au milieu des autres est bien pire qu’être seul tout seul et me fait toujours quitter les soirées en courant. Ouf, enfin seul ! Et quand on ne supporte même plus d’être seul tout seul il n’y a qu’une solution. Pas de vagues. So long l’artiste ! Comme je te comprends ! et comme je te trouvais merveilleux.

  7. Mon frère est de 51…et ses attentes d’amour, plus grandes que ce que sa mère a pu lui donner…les paradis perdus…cette souffrance l’a mené vers un côté sombre,destructeur et conflictuel dans ses rapports avec l’autre…beaucoup de solitude…merci Marie-Lore pour ton éclairage qui rejoint mon intuition.

  8. Ma soeur est de 59 et moi de 60, et elle correspond vraiment au portrait que vous avez tiré sur les 51…..ma question est donc si cette description est valable pour tous ceux nés entre 50 et 60 et que dire de plus sur les 60 ????
    Merci beaucoup, c’est très instructif.
    Marilou

  9. Très intéressant ces portraits en fonction des années. RIP Robin William, artiste extraordinaire et écorché vif comme c’est souvent le cas. Cette disparition m’attriste, mais sachant qu’il a plus besoin de lumière que de larmes, je me contiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *