C comme coeur

Ah si nous étions branchés sur le cœur, comme nous serions heureux…

Notre cœur sait toujours ce qu’il y a de mieux et de plus juste pour nous et pour les autres. Notre cœur aime sans condition.

Si nous écoutions notre cœur plutôt que notre tête, le monde serait plus doux.

Pourquoi est-il si difficile d’être guidé par son cœur ?

Nous mélangeons « notre besoin affectif » avec cet état d’amour qui nous ouvre une fenêtre sur un horizon paisible. Les sentiments qui naissent dans notre tête et le ressenti du cœur ne font pas bon ménage. Du coup nous avons du mal à discerner le vrai langage du cœur. La tête est tellement dans les projections et les fantasmes du grand amour qu’elle nous fait rarement vivre l’instant présent avec sincérité et authenticité, et nous fait passer à côté du vrai amour et surtout de l’amour inconditionnel.

Le besoin et le manque affectifs perturbent nos esprits. Ces turbulences affectent notre discernement et la justesse de nos positionnements. Nous confondons les sentiments et les comportements fabriqués par l’ego et l’amour inconditionnel. L’ego cherche à être aimé et à ne vivre l’amour qu’avec un grand A. Il ne connaît pas le fait d’aimer simplement son prochain avec bienveillance, présence et non jugement. Il fait un amalgame. Il mélange l’affection, la séduction, la sensualité, l’attirance, la possessivité, la jalousie, la dépendance, la passion et le besoin d’amour qui sont des sentiments, avec l’amour inconditionnel qui, lui, est l’élan naturel du cœur.

Savoir écouter son cœur est un vrai bonheur au quotidien. L’écouter, c’est se donner, partager, demander et recevoir sans attente, sans jugement, avec une grande patience, avec une ouverture totale à la vie et une confiance profonde dans des valeurs humaines saines.

L’écouter, c’est se sentir en paix avec soi et le monde. Nous ressentons alors que l’Amour est plus fort que tout. Nous comprenons que l’affection, la jalousie ou l’attirance n’ont rien à voir avec cet état-là. Ce sont des sentiments fabriqués, des réactions par rapport à notre vécu et à nos blessures d’enfances. Branchés sur le cœur, nous ressentons ce qui est juste, nous pardonnons, nous écoutons les autres avec bienveillance. Notre tête nous jette dans des fantasmes et des illusions qui nous déçoivent toujours et nous abiment notre confiance en la vie.

Quand nous sommes dans la tête et non branchés sur le cœur, des situations, des évènements ou des comportements particuliers stimulent certains types de réactions en nous sans que nous nous en rendions compte. La tête se forge des idées en fonction de notre vécu et nous nous croyons vite mal-aimés, rejetés, abandonnés… Nous ne vivons pas un état d’amour profond et nourrissant lorsque nous nous laissons guider par ces croyances.

La peur de souffrir et d’être seul nous pousse à nous raconter des films et à nous centrer sur le fait de trouver à tout prix l’amour dans le couple. Nous sommes capables d’inventer des tonnes de stratagèmes pour parvenir à vivre avec l’autre, pour que l’autre nous aime « pour la vie », pour avoir le sentiment qu’il nous appartient et pour ne plus nous sentir seuls.

Écouter son cœur, c’est se rebrancher sur un état d’amour pour soi et pour les autres où nous ne souffrons plus du fait que les autres ne nous apprécient pas. Nous aimons sans concession. Nous devenons semblables à une source, à une fontaine d’amour qui coule à flots. Chacun peut venir s’y ressourcer. Ceux qui ne supportent pas ce débordement d’amour se sentent obligés de s’éloigner de cet amour gratuit et sans attente.

Notre cœur ne se soucie pas d’être aimé. Cette source d’amour là ne se tarit pas et continue de couler tant que la tête n’y met pas son grain de sel. Et tout est possible, l’amitié et l’amour éternels. Nous sommes dans la compassion, et le lien d’amour persiste à travers les siècles sans s’effilocher.

Branchés sur le cœur, nous sommes joyeux, reconnaissants, nous faisons des choix justes et nous ne nous trompons jamais. Alors essayez, juste pour voir, de débrancher votre cerveau le temps d’un week-end et de faire confiance à votre cœur. Et si vous ne savez pas comment faire, demandez-vous, quand vous doutez, si c’est votre cœur ou votre tête qui s’exprime. Vous aurez vite la réponse. Parole de voyante…

7 commentaires sur “C comme coeur

  1. Bonjour Marie Laure,
    Merci pour ce texte et ce partage qui resume pour moi parfaitement ma découvert de cette dernière année!! Je rajouterai aussi que lorsque l’on est branché sur le Coeur, la paix intérieure tant recherchée par chacun de nous s’installe en nous et nous permet de voir la vie et les événements de vie avec plus de recul et de distance pour mieux les comprendre…belle journée a toi.

  2. Je reviendrai souvent sur ce texte
    car j’oublie souvent de me brancher sur le coeur
    Quand je souffrirai, je me souviendrai de ce cadeau que tu viens de nous faire
    et je viendrai puiser la force de me connecter au coeur

    Merci

  3. Quels jolis mots et oui c est si vrai qu il faut débrancher le mental pour écouter son Coeur .
    Un joli mois d octobre qui commence .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *