E comme Ennui

no images were found

Je regardais, pendant mes vacances, au bord de la piscine, toutes ces personnes qui avaient l’air de s’ennuyer. Plus je les observais et plus je ressentais leur ennui profond. Voici l’un des inconvénients de l’état de voyante, c’est que l’on capte les émotions et les sentiments des autres, par exemple, tout ce qui fait de la peine et crée des soucis.

Je me revoyais, des années plus tôt, dans le même état d’esprit. Ma vie ne me plaisait pas complètement et, en même temps, je ne voyais pas du tout ce que je pouvais faire d’autre. Je sortais avec des amis, je partais en vacances, j’avais un chéri et, pourtant, il manquait quelque chose. J’avais le même sentiment en regardant ces personnes, comme si elles attendaient quelque chose… Le déclic, ce fameux signal qui nous dira, « ça y est, c’est le moment de bouger »… Le problème est que ce déclic n’arrive jamais.

Alors, que faire, vivre dans l’ennui ou ruminer d’ennui ?

L’ennui est le premier indice de l’envie de changement. C’est plutôt sain. « Je ne suis pas en accord avec la vie que je mène ». Si nous y regardions de plus près et que nous prenions le temps de nous y pencher, nous découvririons que, par habitude, culpabilité, éducation, absence de modèle, nous avons du mal à accepter de remettre notre vie en question. Nous avons de vraies attaches quand même : une maison, un mari, le chien, la belle-mère qui garde les petits… Le boss qui ne nous embête pas trop… Les amis d’enfance qui ont grandi avec nous et que nous retrouvons chaque été chez nos parents, les collègues de boulots dans les dîners mondains… Alors nous préférons nous accommoder de l’ennui un certain temps avant d’en avoir vraiment marre… d’en avoir marre.

Là, l’ennui qui nous taraudait, devient intenable. Nous comprenons tout à coup que nous ne sommes vraiment pas à notre place dans notre vie. Que cette vie-là n’est plus la nôtre. En tout cas, pas celle qu’on souhaite voir défiler ainsi notre vie entière. C’est à ce moment-là, en général, que nous nous faisons aider afin d’y voir plus clair et de trouver notre juste place. Nous avons eu tout le temps de constater que nous n’y parvenons pas seuls. Nous trouvons quelqu’un d’extérieur à notre vie qui pourra nous accompagner à nous sentir plus à notre place au milieu des autres en cherchant notre rythme.

Quand nous n’avons pas la liberté de suivre notre rythme, nous nous ennuyons. Quand il y a de l’ennui, il n’y a pas de désir…

13 commentaires sur “E comme Ennui

  1. Et que faire dans ce cas ? Attendre ? Attendre la personne extérieure qui pourra nous aider ?
    Se préparer au changement grâce au reiki, à la méditation, mais….
    Marie-Laure, pour le I, pourquoi pas “I comme impatience” ?
    Namasté

    1. Bonjour Eric,
      Attendre? Heu a relire A comme Attente ;o)
      I comme Impatience… Il est écrit… Il suivra…:o)
      Tout change quand on en a marre… D’en avoir marre….

  2. Bonsoir. L’ennui je connais comme la solitude. C’est un peu lié. J’aime un homme qui n’est pas libre. Je suis bloquée dans cette histoire. L’ennui de l’autre, j’aimerai bien, je ne connais que le manque !

    1. Bonjour
      je me permets de commenter votre post car il m’a interpelé.
      A mon sens la solution est a la fois simple… et difficile à mettre en oeuvre puisque vous êtes dedans.
      Si il n’est pas libre c’est qu’il n’est pas pour vous à cet instant (peut être dans 1 ou 2 jours, mais à cet instant non. Ne vivez pas avec des “et si” dans 1 jour ou 2. Vivez ici et maintenant. Et ici et maintenant cet homme n’est pas libre.)
      1) Si il n’est pas libre et que vous le concevez et le vivez, vous créer une opportunité de vous libérer pour quelqu’un d’autre. Vous êtes de nouveau sur la piste de danse de la vie. Votre attention ne se focalise plus sur cet homme donc vous allez voir autre chose qui existait à côté de cet homme. Pour donner un exemple : quand vous marcher votre attention et votre regard permettent de voir beaucoup de chose (nature, oiseau, personne, route etc…). Si vous roulez en voiture votre attention et votre vision sont focalisées sur la route et votre “champ de possibilité” est diminué/restreint.
      2) Prenez un cailloux par terre, celui qui vous attire le plus. Vous ne serez plus jamais seule. Les minéraux sont vivants. Les plantes sont vivantes etc… revoyez le film Seul au monde.
      3) Relisez ce que vous écrivez et faites comme si c’était une autre personne qui écrivait ce post : que voyez vous ? Comment pourriez vous aider cette personne ? Quels conseils à donner ? (Faites cet exercice).
      4) Faites l’essai de transformer votre manière de penser : JE suis libre donc je suis ouverte à une multitude de rencontre (au lieu de “je suis bloquée”). Je connais la plénitude (il y a bien un aspect de votre vie aussi petit soit il qui fonctionne bien). Capitalisez dessus
      5) Le “manque” est souvent lié au “manque de soi”. Revenez à vous.
      6) Comme le dit ML… faites vous aider.
      Bon courage

  3. “L’ENNUI!!!… Tout change quand on en a marre… d’en avoir marre”
    Marie Laure c’est exactement ça!.. Si je reprend avec d’autres mots votre éclairage de l’autre jour : “L’obligation” de lâcher les a…mares! Hihihi… c’est très juste!

    On connait le Burn Out (épuisement) ! … Mais pour moi, l’ennui, me fait atteindre le Bore out! Je vais repartir lire vos fiches “courage”, ou “aide” ou “décider” ou “avancer” ou “bonheur”… et demander aussi de l’aide extérieur!…

    Bonne journée à vous!

  4. Quand t’en aura marre, vraiment, tu changeras…pour l’instant çà doit te convenir !
    Certains vont très loin pour se prouver qu’ils avaient bien raison de se plaindre, jusqu’à s’en rendre malade, et mourir comme ils s’y attendaient. Pourtant ils ont eu plein d’opportunités mais qu’ils ont balayé, même pas vus puisque çà ne correspondait pas à ce que leur mental leur assène depuis des lustres…plus souvent qu’on ne le pense nous sommes responsables de nos choix de vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *