P comme Préoccupation

preocupation« Ceci est ma grande préoccupation », « cela, c’est ma priorité dans la vie! » J’ai souvent entendu ces phrases en consultation.   Au cours de notre chemin d’évolution », nous prononçons tous l’une ou l’autre, ou les deux. Ces deux étapes — la « préoccupation » et la « priorité » — sont fondamentales… C’est pourquoi je lève le voile sur ces grands moments de notre vie qui ne déclenchent ni la même réaction, ni le même état.

 Préoccupation ou priorité ?

Une préoccupation est quelque chose qui nous tient à cœur. Elle concerne une personne ou un élément extérieur qui est sensé être le détonateur de notre vie. Nous avons la croyance qu’une personne ou qu’un événement assez puissant pourra changer notre destinée. Nous nous mettons à la merci de l’inconnu pour faire bouger nos vies. Nous imaginons tous les changements possibles en attendant que l’action se fasse. Et nous espérons celle-ci imminente afin de nous sentir rassurés. Nous misons sur l’autre ou sur un heureux hasard pour faire notre bonheur. Nous n’entreprenons rien de concret. Cette préoccupation mobilise nos neurones et nous conduit à l’immobilité totale. Notre mental tourne le problème en tous sens, à tel point que nous ne savons plus où donner de la tête. Nous ne maîtrisons rien. Nous avons l’impression d’être prisonniers du temps. Coincés dans une impasse où seule notre insatisfaction, notre frustration et notre mal-être croissent, et où notre espoir se réduit comme peau de chagrin. 

 « J‘ai envie de vivre en province, mais je n’ai pas encore rencontré l’homme de ma vie. Et, au cas où il habiterait Paris, je ne peux pas partir ! Je ne supporte plus cette ville … pourvu qu’il arrive vite, je saurai enfin quoi faire ! »

Quand notre mal-être s’éternise et devient insupportable, notre envie d’aller mieux devient alors la plus forte. Une prise de conscience sur l’action à mener s’impose enfin à nous. La préoccupation disparaît au profit d’une priorité. Nous avons observé, avec le temps, la cristallisation de notre situation. Pour la débloquer, nous nous rendons compte que nous sommes les seuls leviers. Il est temps de prendre nos responsabilités. Dès lors, cette préoccupation devient incontestablement une priorité majeure. Nous nous mobilisons pour orienter notre boussole vers un nouveau chemin de vie où nous serons seuls maîtres à bord. Nous mettons tout en œuvre pour faire bouger les choses sans compter sur les autres… Nous saisissons que les autres ne lèveront pas le petit doigt pour répondre à notre attente secrète. Nous impulsons nous-mêmes le changement par nos décisions, nos prises de positions et nos actes.

La priorité nous recentre sur les actions à mener, sur notre capacité à enclencher par nous-mêmes un mouvement pour faire avancer les choses. Elle impose la conscience d’être seul créateur de notre futur. Nous sommes les mieux placés pour répondre à nos besoins d’aujourd’hui. Nous savons alors ce qu’il est juste de faire. Il peut nous manquer encore un peu de force et de courage, mais nous sentons que nous nous en approchons. Nous sommes à deux doigts d’agir… L’enthousiasme va nous y aider.

La préoccupation nous focalise sur des éléments extérieurs (travail, famille, conjoint, belle-mère, maison…) dont nous attendons des solutions pour soulager notre mal-être. Elle conduit à la frustration quand la priorité nous pousse à l’action. La préoccupation génère un blocage, la priorité de l’enthousiasme.

Avez-vous en ce moment une préoccupation ou une priorité ?

Ecoutez-vous penser. Ressentez l’état physique dans lequel vous plongent tour à tour une préoccupation puis une priorité. Vous ressentirez vite que l’une vous vide de votre essence et vous décentre de vos envies profondes et que l’autre vous remplit d’énergie et de jubilation.

Vous choisirez plus facilement ce que vous préférerez vivre dans un proche avenir. En mettant de la conscience sur ce qui se passe à l’intérieur de vous, vous comprendrez que les autres ne pourront jamais deviner ce dont vous avez besoin pour être heureux

Ne laissez jamais le trousseau à un inconnu : vous pourriez ne jamais trouver la sortie. Reprenez les clés de votre destin et ouvrez la porte en grand sur votre avenir.

9 commentaires sur “P comme Préoccupation

  1. Que voilà un mot encore une fois bien venu!
    Il est vrai qu’étant personnellement en train de switcher de l’un à l’autre, je mesure bien la différence entre les deux états…
    Ne manquent ni la force, ni le courage. Mais reste encore la peur, la confuse culpabilité. L’envie en tous cas est là.
    Bises

  2. Bonjour,
    J’adore ce que vous écrivez. De mon côté, j’ai créé une association PYRALUMI qui a pour but d’informer. Dans le site, vous verrez que je cite des textes d’auteurs que j’aime afin de les propager et j’aimerais citer le paragraphe ci dessus à partir de “Avez-vous en ce moment une préoccupation…votre avenir. ETES-VOUS D’ACCORD ? MERCI INFINIMENT, Sylviane

  3. Comme d’habitude je suis bluffée par mon tirage. Préoccupation il est vrai au départ. En gros, j’ai mis des mots à m’avouer que j’aimais un homme, j’avais peur en fait et j’en devenais agressive. Il y a quelques jours, j’ai osé ouvrir mon coeur. Donc, je dois à présent être dans l’action sans peur afin de le conquérir donc priorité absolue !!!
    Merci beaucoup Marie-Laure et je croise les doigts pour la voyance gratuite du mois !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *