V comme Vie

vieLa vie est un déséquilibre en mouvement que nous cherchons constamment à stabiliser.

Quand nous refusons ce mouvement par la passivité ou par la peur de l’action, quand nous essayons de contrôler ce mouvement par une immobilité, nous nous coupons de la vie, de notre vie. Nous ne pouvons pas nous sentir vivant dans un non mouvement.

C’est comme vouloir cesser de respirer. C’est comme désirer qu’il n’y ait que le jour sans la nuit, l’été sans l’hiver, le haut sans le bas, le blanc sans le noir. La vie est un mouvement de va et vient telle une vague. Parfois nous avançons, parfois nous régressons.

Entrer dans le tourbillon de la vie, accueillir ce déséquilibre et chercher son équilibre face à ce mouvement permanent, tel un funambule, c’est se positionner, se sentir vivant. C’est prendre sa vie en main, c’est exister tout simplement.

6 commentaires sur “V comme Vie

  1. Oui c’est incroyable une fois que l’on a compris cela, qu’on l’a incorporé, ça va tellement mieux. J’ai cherché longtemps à m’enraciner avec des choses extérieures, maison, emploi stable, emploi du temps etc…, ça ne marchait pas, alors j’ai cherché à améliorer l’ancrage intérieur, il est devenu plus solide. Les ancrages extérieurs me sont apparus alors comme des chaines. J’accepte et je suis même heureuse de tout les changements imprévus qui peuvent survenir dans un cadre preétabli quand même, j’accepte des lendemains imprévisibles mais qui sont davantage dans le mouvement de la vie, et c’est suuuper ! C’est comme de savoir nager le même émerveillement, merci Marie Laure, pour le peps de ce billet et de la photo !

  2. Merci Marie-Laure, un coup d’arrêt en Août 2013. Et depuis j’ai décroché de quasiment tout. Comme si je ne participais plus du vivant. Tellement formatée par “faire” ! Merci Michèle;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *