Lâchons-nos croyances pour nous ouvrir à d’autres vérités

Conf-ML-StaudtSi nous voyons que ce que nous croyons, comment pouvons nous voir et imaginer l’inconnu ? C’est impossible. C’est pour cette raison que nous en avons peur et que nous n’osons pas sortir de notre cadre familier et de nos vieilles habitudes pour changer de vie, parce que même s’ils ne nous conviennent pas, ce sont les seuls que nous connaissons et que nous voyons comme réels. Changer d’orientation  est très difficile tant que nous ne remettons pas en question nos croyances. L’avenir nous fera tout aussi peur. Ne fermons pas les yeux…

A quelles croyances êtes-vous attachés, que vous ne vous sentez pas capable de remettre en question par crainte d’être bousculés par de nouvelles théories ?

Rendez-vous le 28 et 29 novembre à Paris

9 commentaires sur “Lâchons-nos croyances pour nous ouvrir à d’autres vérités

  1. Je suis interpellée par la croyance aux grandes ”vertues” de la vie : (l’ordre des choses-la vérité-la justice-l’harmonie-l’équilibre-la paix-l’abondance-la joie de vivre- etc.etc…)mais je réalise que l’application de cela ne se voit pas toujours autour de moi. Cependant, je la cherche dans la beauté du monde, dans le menu détail et parfois et je les trouve. Voir la beauté, le grand ordre de la vie, me nourrit… Voilà MERCI !

    1. Bonsoir Olivette,
      Et bien c’est tout à fait de cela dont je parle, est ce que nos croyances, nous les avons choisies et expérimentées et validées??
      Là est la question, d’où viennent-elles?
      Merci pour votre témoignage!

  2. Je connais plusieurs thérapeutes qui disent également qu’il faut se libérer de ses croyances. Si dans un sens, je comprends et j’admets cette vision des choses, notament parce que j’ai confiance envers toutes ces personnes qui ont des donc avérés et m’impressionnent, comme vous ; dans un autre sens, j’ai envie de répondre “heureusement que nous avons des croyances”. Evidemment, le mieux serait d’avoir le don de discernement, de clairvoyance, mais au fond, avoir ses propres croyances est quand même une part de sa propre identité. Si nous ne croyons à rien, que nous reste t’il ?? Rien. Evidemment, aussi, nous avons tous et en permanence à évoluer dans notre Chemin de Vie. Nous nous apercevrons parfois que nos croyances étaient peut-être erronnées, totalement fausses, ou juste un peu différentes. Je dirai en conclusion, que l’important est l’évoluation de soi, avec effectivement des pas à franchir pouvant être terrifiants. La peur de l’inconnu, la peur de la souffrance, la peur de l’incertain ce comprend aussi mais si nous voulons nous sortir d’un mal être, je vous rejoins Marie-Laure, prenons notre courage à deux mains et croyons-y :). Je suis exactement dans une période d’envie de changement, d’envie de sortir d’une manipulation parce que j’y crois mais aussi parce que je n’y crois plus… Comme disait Saint Jean-Paul II, “n’ayez pas peur”. C’est si facile à dire… 😉

    1. Bonsoir François,
      Et bien avons nous du discernement sur nos croyances justement? Les avons nous validées par l’expérience ou récupérées de nos héritages familiaux, de notre éducation religieuse, influencées par les médias… Il est question de savoir si ces croyances nous rendent forts et heureux… Souvent nous ne changeons rien juste par peur de perdre notre semblant d’équilibre, et nous nous accrochons à nos acquis juste parce que nous imaginons que sans eux nous allons nous perdre alors que nous avons déjà perdu le lien avec notre joie de vivre et notre intégrité depuis longtemps… Je suis contente que ce post fasse réagir! :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *