R comme Rêve

reveJ’ai été conduite à constater, en consultation, que nous mélangions rêve et fantasme.

Autant l’un nous guide vers notre liberté et notre évolution personnelle, autant l’autre peut nous rendre dépendants des autres et cristalliser notre vie dans un présent castrateur.

J’ai envie de partager cette compréhension avec vous pour vous aider à identifier votre imaginaire comme étant une fabrique de rêves réalisables, de purs fantasmes, d’une réalité prometteuse ou d’une profonde frustration.

Le rêve s’appuie sur une forte envie d’épanouissement qui peut aboutir sur l’accroissement de notre confiance en nous. Il peut jouer le rôle de moteur dans notre émancipation ou dans notre réalisation personnelle. Sa concrétisation ne dépend que de notre enthousiasme, de notre confiance en nous et de notre énergie.

Il est important d’encourager un enfant à croire en ses rêves. On l’aidera à développer sa confiance en lui. Il aura plus de raisons de croire qu’il sera heureux un jour en vivant au quotidien ses propres envies. Cela l’incitera à chercher ses propres buts, développera son identité propre et lui donnera la force d’aller vers la réalisation active de ses rêves. Il n’aura pas peur de tenter des expériences dès son plus jeune âge afin de passer du rêve à la réalité.

Le fantasme, lui, dans notre imagination, inclut toujours une tierce personne ou un évènement extérieur sans lesquels il ne saurait exister concrètement. Il dépend de la prise en charge de notre présent par un autre individu ou par l’arrivée d’un heureux hasard. Nous nourrissons une croyance dans l’existence d’un déclencheur extérieur qui changerait notre vie. Nous mobilisons notre attention pour attendre, en secret, un évènement incertain qui métamorphoserait agréablement notre situation déplaisante du moment. Nous finissons par nous sentir victimes de notre vie quand rien ne change.

En nous y penchant de plus près, nous serions conscients que ce projet est irréalisable s’il ne tenait qu’à notre bonne volonté. Nous verrions qu’il nous maintient dans un faux espoir et dans une immobilité jusqu’à sa douteuse réalisation. Réalisation qui repose sur la responsabilité d’un autre individu ou sur le bon vouloir d’un Dieu assouvissant nos souhaits. Un autre être deviendrait alors le créateur de notre vie.

Le fantasme nous met en dépendance d’une énergie extérieure et nous cristallise dans un présent inadéquat à nos désirs. Nous ne cherchons absolument pas à concrétiser nos envies par nous-mêmes. Nous sommes dans la croyance qu’un messie peut les assouvir et nous sauver.

Le rêve nous pousse en avant. Il nous aide à identifier nos envies par la puissance et l’enthousiasme qu’elles procurent. Leur réalisation ne dépend que de la foi que nous avons en nous et en la vie, et de notre mise en action personnelle afin de créer cette réalité et faire en sorte que nos rêves deviennent réalité.

Les rêves nous donnent des ailes.

Alors si nous choisissions simplement de vivre nos rêves au lieu de rêver notre vie?

2 commentaires sur “R comme Rêve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *