R comme Responsabilité

cropped-11259005_10153264550967398_1016368941_n.jpg

 « Tu n’es plus un enfant, il est temps que tu prennes tes responsabilités ! »

Je suppose que vous l’avez entendue, cette phrase, ou même déjà prononcée. Qu’exprime-t-elle vraiment ? Y-a-t-il un âge où l’on devient grand et responsable ?  Responsable de quoi et de qui exactement ?

Et si cela signifiait que nous devons être conscients de notre place au milieu des autres et de l’univers tout entier ?

Et si notre devoir d’être humain était de choisir consciemment de faire ou de ne pas faire les choses, de comprendre l’onde de choc de nos actions, d’assumer le résultat de nos manques de positionnement sur notre environnement et sur les personnes que nous aimons ? Est-ce cela la responsabilité ?

Soyons responsables le plus vite possible alors, je nous le souhaite…

Je vais tenter de lever dès à présent le voile sur ce mot un peu flou de« responsabilité ». C’est ma voix de messagère qui s’adresse à vous.

La responsabilité des parents

Très peu de parents responsabilisent leurs enfants dès l’adolescence afin qu’ils deviennent confiants dans la vie.

Responsabiliser un enfant le rend autonome dans la réalisation de ses envies et de ses rêves, et l’aide à grandir sans dépendance. Il n’a ainsi nul besoin de compter sur les autres pour entreprendre les choses importantes à ses yeux. Le responsabiliser, c’est lui faire confiance et lui apprendre à réaliser ses envies de A à Z en étant efficace, persévérant, patient et confiant dans leur réalisation, tout en prenant plaisir à faire le chemin.

Déresponsabiliser les autres

Quand nous manquons de confiance envers les autres (amis, femme, mari, enfants, collègues de travail ou associé), nous avons tendance à tout faire à leur place, pensant qu’ils en sont incapables. Par souci de rapidité et d’efficacité, par exigence ou par insatisfaction, nous finissons par porter leurs responsabilités sur notre dos. Cette déresponsabilisation interdit à l’autre de se sentir en confiance dans sa vie quotidienne. Il est confus dans ses actions, décentré de ses envies et vit dans la peur de ne pas s’en sortir seul. Enfant, cela conduit à développer un manque de confiance en soi, une absence d’autonomie et de désir. Adultes, nous nous soumettons naturellement presque aveuglément à l’autorité. Nous avons beaucoup de difficulté à entreprendre des actions personnelles, à nous positionner en cas de désaccord ou à refuser ce qui nous rend malheureux. Nous courbons l’échine en pensant que nous n’avons pas vraiment le choix. Nous nous sentons souvent victimes.

Nous nous retrouvons vite dépendants des autres pour être heureux, quand on nous a déresponsabilisés dans notre enfance.

Il faut se rééduquer entièrement pour reprendre confiance en soi et ne plus avoir besoin de quiconque pour être bien. Poser des repères agréables et constants est vital pour nous sentir ancrés et ne plus craindre le lendemain. Faire ce travail seul au départ semble bien compliqué quand nous n’avons pas confiance en nous.

Trouver un accompagnant bienveillant qui nous responsabilise, nous aide à poser des actes et des repères, est une solution idéale pour commencer ce chemin d’autonomie. Travailler avec lui sur le corps nous rebranche à nos émotions, à nos sens et donc à notre propre ressenti et à notre intuition.

Avoir confiance en lui est la première étape pour sortir de la déresponsabilisation.

C’est commencer à repérer les personnes qui nous font grandir. Si nous ne développons pas l’écoute de notre corps, notre ressenti ne se développe pas et la tête continue à choisir pour nous. Or celle-ci ne choisit jamais le chemin le plus court pour parvenir au but. Elle nous noie dans des réflexions sans fin. Quand nous écoutons notre  intuition, nous sommes auto-référents, nous nous sentons libres et responsables. Nous sommes alors créateurs de notre vie et plus personne n’a d’emprise négative sur nous. Nous pouvons assumer nos responsabilités avec joie et force, plus rien ne nous fait peur.

La vie nous rappelle sans cesse, dans toutes les expériences et les difficultés qu’elle nous présente, que nous sommes responsables de nos actes, de nos paroles et de nos silences. Nier notre part de responsabilité dans cette articulation des événements, c’est se renier soi-même. Si vous croyez le contraire, vous êtes aussi responsable de ce que vous pensez, de ce que vous acceptez ou non de découvrir sur vous-même et du monde qui vous entoure.

Être responsable, c’est décider un jour de nous poser, de prendre le temps d’aller à l’écoute de nos envies, de définir nos valeurs profondes et de repérer les craintes qui nous empêchent d’avancer vers ce que nous avons envie d’être.

Être responsable, c’est prendre son courage à deux mains et affronter les peurs qui nous empêchent de grandir. C’est assumer d’être qui nous sommes au fond de nos tripes, sans peur du jugement.

Être responsable, c’est respecter notre intégrité pour parvenir à nous positionner fermement en accord avec nos valeurs.

Quand nous acceptons de regarder en face notre responsabilité individuelle, soit nous finissons par nous positionner du côté de la lumière en nous prenant par la main et en changeant de comportement, soit nous préférons nous voiler la face et nous endormir pour très longtemps.

Nous oublions, en fuyant, que nous sommes tous égaux face au bonheur.

Nous sommes néanmoins liés jusqu’à la mort. Montrons l’exemple à travers nos dépassements.

Notre mieux-être donnera envie aux autres de prendre leur responsabilité face au bonheur. Nous avons tous, au fond du cœur, une petite flamme qui finira bien par s’embraser de joie un jour et nous aidera à prendre notre juste place au milieu des autres, dans cette vie ou dans une autre. Le temps n’existe pas…Si nous voulons être heureux, nous n’avons pas d’autre choix.

8 commentaires sur “R comme Responsabilité

  1. MERCI MERCI….QUEL BEAU R2SUM2 QUE JE M4EMPRESSE A FAIRE PASSER A CEUX QUE J’AIME ET POUR QUI IL EST BON DE RAPPELER OU ENSEIGNER TOUTES CES RELITES…merci pour ce partage…sofée de l’ile aux fées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *