Les énergies de mars 2014

no images were found

L’écart se creuse

Nous avançons petit à petit dans cette année 2014 et dans ce mois de mars et j’avoue, je ne peux que constater qu’un écart se creuse entre ceux qui savent ce qu’ils veulent et ceux qui ont envie ou besoin de changer mais non aucun but claire dans leur tête. Les premiers ont plutôt la patate et les second ont la tête à l’envers.

Nous avons beaucoup évoqué, (je dis nous en parlant de Tristan Balguerie astrologue et moi-même mais je pourrais citer beaucoup d’autres sources) ce changement de dynamique et cet éveil des conscience qui manifestement crée cette “crise” de début de siècle. Nous sommes véritablement dans une restructuration profonde de l’humanité qui n’a rien à voir avec une crise si ce n’est la crise d’adolescence de l’humanité. Chaque citoyen commence individuellement à s’émanciper et pour ceux qui détiennent l’autorité et le pouvoir, les gouvernements, ils subissent de plus en plus cette crise qu’ils ne pourront plus contenir indéfiniment.

Nous participons à la naissance d’une émancipation mondiale. J’avoue je me réjouis de ce que je sens monter et suis heureuse d’être née le siècle précédent pour être adulte et calée dans mes bottes aujourd’hui pour participer à cet élan de liberté…

L’action pour les travailleurs de la lumière

Alors c’est vrai que ceux qui travaillent activement sur un changement de vie depuis des années en ayant remis en question leur fonctionnement, en ayant fait tomber les masques et en abandonnant des croyances et des pensées limitantes se sentent plutôt pousser des ailes en ce mois de mars. On est traversé par des émotions de joie ou de tristesse de savoir qu’on va abandonner derrière soi de vieux schémas liés à un monde dans lequel nous avons vécu, certes mais qui ne nous ressemble plus aujourd’hui. Alors joie de la nouveauté et tristesse de lâcher ses illusions et ceux qui s’y noie encore…

L’agacement quand on ne connait pas ses buts

Pour les autres qui voudraient changer de vie et ne se laisse pas le temps, c’est une autre chanson… Ce n’est pas la mélodie du bonheur.

Si vous n’avez pas assez pris de temps pour poser vos envies ou au moins pour vous demander ce que vous aimeriez bien changer ou n’avez plus envie de faire, c’est la panique.

Ce mois de mars donne l’élan mais lorsqu’on se sait pas où l’on va tomber, cela peut provoquer de bonnes peurs ou une grande tristesse de quitter la plate forme ferme sur laquelle on a vécu. On est traversé par des émotions de peurs, de colère ou de tristesse de ne pas y arriver ou de ne pas avoir fait plus tôt de grands changement radicaux.

Apprécier de prendre son temps

Pour mieux traverser ce mois de mars, il est vital d’organiser un plan d’action entre les moments de calme et de pose où on s’introspecte.  Il est vital de caler un vrai planning d’actions et au milieu de tout ça des moments de calmes, de plaisir et de joie pour se ressourcer, se recentrer et retomber sur ses pieds.

Attention à la désorganisation en voulant en faire trop. Acceptez de perdre du temps pour vous reposer. Apprenez à recharger vos batteries. 2014 n’est que le départ d’un autre ère, c’est à peine l’introduction de notre changement du millénaire qui va s’étendre sur une décennie. C’est le début d’un marathon. Ne commencez pas en courant à fond comme des malades, votre corps ne tiendra pas et vous allez être essoufflés.

Vous n’avez pas que votre changement à assumer, vous avez aussi la manière dont votre entourage va vivre  votre changement à supporter même.

On va friser les burn-out de tous les cotés en se pressant et se mettant la rate au cour bouillon.

Cadrer et organiser ses envies et ses projets

Pour monter vos projets, vous devez vous donnez le temps de déboulonner les boulons de vos anciens échafaudages ou vieilles constructions.

Alors mars est un mois d’action mais sereines. Rangez le bulldozer.

Quand à ceux qui ne savent pas ce qu’ils ont à faire ou comment changer leur vie, vous n’aurez pas d’autre moyen que de prendre du temps, pour vous calmer, évacuer vos colères et vos ras le bol, retrouver de l’énergie pour trouver la lumière et avancer avec plus de quiétude.

La fissure en mars

La France se fissure et cet écart qui se creuse entre les éveillés et les endormis va se voir de plus en plus.

Tout ceux qui se réveillent en sursaut vont être plutôt grognons à l’idée d’être obligé de bouger dans l’urgence, attention au coups. Protégez vous et renforcez votre système immunitaire en ce moment…

Épidémie de mauvaises humeurs en vue ;o)

Vaut mieux se réveiller en douceur et prendre le temps de vivre, malgré la crise. Observons nos ados et copions les pour une fois… Ils ont peut-être des leçons à nous donner, arrêtons de leur faire peur avec nos propres peurs.

 

7 commentaires sur “Les énergies de mars 2014

  1. Le mois de mars à mon niveau, porte une énergie d’ouverture, mes projets se précisent, les dernières résistances sautent, j’énonce plus clairement ce que j’ai envie de faire dans les années qui viennent, comment, à quel niveau, pourquoi. Toutes les pièces ont un sens, tout le chemin parcouru a un sens, et aussi ce que tu dis de larguer les amarres d’une certaine manière, de s’émanciper de ce qui nous a gardé au chaud, qui nous aussi fait grandi ou brimé parfois.
    J’avoue que je travaille d’une nouvelle façon en profondeur, je me surprends à trouver une énergie nouvelle, c’est clair, fluide et la notion de temps est secondaire, chaque jour se confirme ce qui me tient à cœur et confirme ce qui au début pouvez me sembler un peu sorti de nulle part et je vois tellement de chouettes choses à venir, mais sans précipitation, sans stress, même si l’appréhension peut être là.
    Au passage, encore merci de m’avoir accompagné à ouvrir ma voie, voix …ce qui est envisageable aujourd’hui l’est parce que j’ai avancé avec toi et je continue encore d’ailleurs, merci d’avoir musclé mes ailes. ♥

  2. Pour moi, mars c’est à la fois les ailes qui poussent et en même temps la vie qui m’oblige à me poser (lumbago aigu depuis lundi….:-)). Donc, c’est repos forcé, et du coup, du temps pour laisser mon esprit divagué et me poser les bonnes questions. Et les réponses arrivent toutes seules, juste parce que je les ai demandées à l’Univers. Et qu’est-ce que c’est chouette! Et je ressens aussi ce besoin d’aller doucement..D’ailleurs, j’ai un premier projet qui se met en place depuis novembre; et c’est moi qui freine pour que ça aille doucement! Je sens ce besoin de murir les choses pour éviter d’aller dans le mur!

  3. Bonsoir,
    Mois de mars sans aile pour moi!
    Bien que je finisse doucement et sans douleur ma période de deuil… Je suis dans le fou artistique!… J’hère sans but… je n’ai pas de projet qui me fasse vibrer! pour lequel j’aurai de l’appétit!… La seul chose que je sais c’est que j’ai besoin de liberté! Je n’ai pas de programme… je me cherche… et je suis simplement vos bons conseils… je m’autorise à expérimenter de nouvelles choses!
    Je fais confiance à ma bonne étoile! merci Marie Lore pour votre soutien et vos explications

  4. Merci MarieLore. Ça fait du bien … je suis dans la volonté et l’attente du changement mais le problème pour moi se situe dans l’extrême difficulté à accepter les résistances des autres qui n’ont pas compris et qui s’accrochent aux vieux schémas et structures obsolètes. Donc, souvent je suis dans le désespoir et une sensation de flottement liée à l’attente et aux doutes. Ensuite, quand je vous lis, ça départ…. Au plaisir de vous relire.

  5. Et tu as raison une nouvelle fois,
    ce que tu expliques résonne tellement en moi,
    après tant d’effort pour casser les carcans, opérer des changements, mieux vivre en tous points, et surtout mes projets, j’émerge et je pose mes objectifs, je vois ce que j’ai à faire et envie de faire à chaque pas comme une évidence.
    j’aime te lire parce que tu expliques souvent ce que je traverse. Et encore une fois on y est. dans les projets, les ressentis, les envies, le temps qui demande du temps, l’imprégnation des choses, sentir comment l’envie grandit en moi.
    pour avoir les réponses, je demande des signes gros comme des camions et ça marche !
    courage, patience, confiance, quand on est prêt, ça arrive.

  6. Bonjour Marie Lore et tout le monde,
    Je relis ton billet et je suis bien daccord avec ce que tu y dècris..nèanmoins pour moi,je sens davantage l intègration et l assimilition de tous les changements depuis de longs mois, et l envie profonde de me poser ( j ai pris des vacances et franchement meme si je suis pas parti c est cooool),d ecouter mes envies,de libèrer encore des emotions du passè, parfois encore fortement tout en sentant très fort que la porte du Nouveau est a deux pas…
    Je suis pas du tout dans une energie d action mais plutot d introspection pour sentir vers où j ai sincerement envie d aller et de faire après….et j ai la forte sensation qu il va y avoir de nombreuses surprises et qu on va se surprendre soi meme dans les dècisions que l on va prendre!!..et j envoie beaucoup d amour a tous ceux qui se reveille maintenant car sincèrement ça doit pas etre facile..merci pour ta grande gènèrositè Marie Lore..tu es une petite etoile sur mon chemin!

    1. Marie Lore j ai une petite question concernant ce mois de mars…je ressens une profonde fatigue malgrès le repos et le rythme des vacances..est ce normal?merci pour ta bienveillance..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *