H comme Habitude

constanceNous sommes bourrés d’habitudes qui rythment notre quotidien. Ce sont des automatismes qui se sont inscrits insidieusement dans notre vie. Elles n’ont jamais été choisies ni décidées de notre propre chef par envie ou par nécessité. Elles se sont mises en place un jour par mimétisme, croyances religieuses, enseignement, transmission familiale, sociale ou politique… Elles ne nous correspondent parfois même pas. Elles nous rassurent toute une partie de notre vie et bâtissent autour de nous une zone de sécurité qui nous aide à trouver un équilibre en grandissant.

En prenant de l’âge, confrontés à la réalité de notre vie, nous nous retrouvons face à nos habitudes indécrottables, qui commencent sérieusement à nous compliquer la vie. Le temps qui passe met en lumière notre robotisation.

Quand nous prenons conscience à quel point nos habitudes ponctuent notre vie à, nos dépens, nous décidons de les abandonner. Mais ce fonctionnement « naturel » fabriqué est très coriace. Il s’enclenche aussi vite qu’un programme informatique. Nous aimerions pouvoir formater le disque dur de notre cerveau pour remplacer ces habitudes et ces réflexes par des choix et par des envies personnelles plus spontanées. Cela prend parfois des mois, voire des années, pour sortir des « scénarios » rodés et automatisés dans lesquels nous ne voulons plus jouer le même rôle mais qui soutenaient nos vies dans un semblant d’équilibre.

Nous choisissons des envies personnelles, nous installons de nouveaux fonctionnements, nous programmons des démarches quotidiennes. Force est de constater que, pour transformer nos choix de vie, nos hobbies, nos méthodes de bien-être en nouvelles habitudes personnalisées et adaptées à notre bonheur, nous devons nous atteler a être constants pendant un long moment.

Nous comprenons alors que, pour les transformer, il faudra mettre une bonne dose de constance dans notre quotidien. Et celle-ci est souvent absente de nos vies. Nous avons été tellement habitués à suivre ce qu’on nous a imposé sans réfléchir, que poser une constance tout seul, adulte, et s’y tenir, tient du miracle.

Les habitudes sont des automatismes mis en route dès notre enfance, sans notre consentement, et qui, au fur et à mesure, nous rendent malheureux si elles n’ont pas été souhaitées et choisies par nous-mêmes, en fonction de nos besoins.

La constance peut nous aider à changer nos habitudes. Elle demande de la conscience, une vraie décision d’améliorer et de transformer notre vie. Une bonne dose de patience, d’expérience, de courage et de foi sont nécessaires pour tenir la distance et faire que nos méthodes de bien-être et nos nouveaux fonctionnements de vie deviennent des habitudes.

3 commentaires sur “H comme Habitude

  1. Ah tu tombes bien, toi!
    “Nous choisissons des envies personnelles, nous installons de nouveaux fonctionnements, nous programmons des démarches quotidiennes”. Euh, quotidiennes…

  2. J’ai posé ma question et la réponse n’a pas répondu à la question par elle même ; Par contre la réponse était intéressante : Habitude, oh oui!je pense être totalement embourbée de mes habitudes je me sens prise comme dans des sables mouvants, ,je me débat parce que ce n’est pas moi, pas mon moi profond
    ET c’est si difficile de sortir de là . ” pour remplacer ces habitudes et ces réflexes par des choix et par des envies personnelles plus spontanées” j’aime l’idée. En réfléchissant mon moi intérieur et près a virer toute ses habitudes et me tend la main mais mon moi terrien a peur et si triste ; merci de m’en avoir fait prendre conscience peut être que ça m’aidera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *